Pourquoi avez-vous choisi cette profession ?

Publié le 21 sept. 2015
Martine Letarte LA PRESSE

« Mon frère est ingénieur, mon père est technicien et ma mère est professeure, alors je regardais ces options. Puis, il y a eu le drame de Polytechnique et, comme fille, je me suis dit que j'avais le droit d'aller où je voulais. »

En quoi consiste votre travail ?

« Je travaille chez Pratt & Whitney Canada où je suis responsable d'une équipe de soutien technique des clients. L'objectif est de tout mettre en oeuvre pour que leurs appareils restent en vol. Mon équipe d'une trentaine de personnes, divisée entre Longueuil et Singapour, offre du soutien jour et nuit à 11 000 clients très variés. Nous couvrons une douzaine de modèles d'avion avec un moteur Pratt & Whitney. »

Qu'avez-vous fait comme études ?

« Le baccalauréat en génie industriel à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Plus tard, j'ai fait un MBA à temps partiel à l'Université de Sherbrooke parce que je savais que je voulais faire de la gestion. »

Quel a été votre cheminement professionnel ?

« Après un stage dans une usine de pâtes et papier, puis un autre dans l'alimentation, j'ai réussi à obtenir un stage chez Pratt & Whitney pour ma dernière année de baccalauréat. C'était en 1998. Je n'ai jamais quitté l'entreprise par la suite et j'ai terminé mes trois derniers cours en travaillant à temps plein. Avant d'obtenir mon poste actuel, j'ai été responsable d'une chaîne de montage d'un moteur. Cela m'a préparée pour mon rôle actuel. »

Décrivez une journée typique de travail.

« Je suis au bureau vers 8 h. J'ai une rencontre de coordination pour comprendre tous les évènements qui se passent dans l'équipe. Ensuite, je fais le suivi des projets et des problèmes qu'on peut avoir à résoudre pour des clients. Je termine vers 18 h. Je peux être appelée jour et nuit, sept jours par semaine en cas de problème escaladé. »

Quel est votre plus grand défi ?

« Toujours transformer l'environnement, innover. Il ne faut jamais garder le statu quo même si l'on a de bons résultats. La concurrence est extrêmement forte. »

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail ?

« Le contact avec le client, savoir que mon équipe a un impact direct sur lui. »

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre profession ?

« À quel point je reçois des appels de clients différents : de l'agriculteur qui a un petit avion pour arroser son champ à la grande entreprise avec son avion d'affaires très haut de gamme en passant par la compagnie aérienne de transport de passagers. »

Quelles sont les qualités et aptitudes requises ?

« Avoir le désir de servir les clients : il faut avoir ça en soi. Il faut aussi savoir bien gérer les priorités. »

Ingénieurs en aérospatiale

Perspectives d'emploi (2013-2017) : favorables

Taux de chômage en 2012 : faible

Demande de main-d'oeuvre (2012-2017) : modérée

Salaire horaire médian estimé au Québec (2012-2014) : 35,71 $

Source : Information sur le marché du travail, Emploi-Québec