Portrait: Julie Tremblay, biologiste et responsable de la géomatique

Julie Tremblay est biologiste et responsable de la... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE)

Agrandir

Julie Tremblay est biologiste et responsable de la géomatique chez Groupe Hémisphères.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Emilie Laperrière

Collaboration spéciale

La Presse

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Je ne sais pas pourquoi je l'avais choisi au départ, mais à l'université, j'ai compris pourquoi j'étais là. Par conviction d'abord, mais aussi en raison de l'impact de mon travail.

En quoi consiste votre travail?

En géomatique, je m'occupe des données géographiques recueillies par l'équipe. Je prépare les cartes, par exemple. En biologie, je m'occupe de l'inventaire de la flore de Montréal.

Qu'avez-vous fait comme études?

J'ai étudié en biologie à l'Université Laval. J'ai aussi complété un certificat en systèmes d'information géographique à l'UQAM, pour être mieux outillée à utiliser les outils géomatiques.

Quel a été votre cheminement professionnel?

J'ai réalisé mon stage au Groupe Hémisphères et je n'en suis jamais partie! Ça fait six ans que je travaille ici. J'étais seulement en géomatique, mais j'ai tranquillement reçu plus de tâches.

Décrivez une journée typique de travail.

Au bureau, j'ai un horaire flexible. Mes tâches varient beaucoup selon le moment de l'année et les contrats. Je suis devant mon ordinateur la majeure partie du temps, par contre. Sur le terrain, après quelques jours de préparation, les journées commencent tôt (vers 7 h) et sont plus longues. Nous sommes dehors beau temps, mauvais temps. Ce qui ne change pas, c'est que c'est toujours un travail d'équipe.

Quel est votre plus grand défi?

Un de mes défis est de toujours donner le maximum et d'innover malgré les mandats qui peuvent se ressembler.

Qu'aimez-vous le plus dans votre travail?

Mon équipe en or! Je porte aussi deux chapeaux, j'ai la chance d'être à l'intérieur et à l'extérieur, d'avoir un travail varié.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

Comme biologiste, on me demande souvent si je soigne des animaux (ce qui n'est pas le cas).

Quelles sont les qualités et les aptitudes requises pour exercer votre métier?

Il faut avoir de la rigueur intellectuelle, de la volonté et une certaine forme physique. On doit aussi aimer ce que l'on fait.

En chiffres

Perspectives d'emploi (2013-2017): favorables

Personnes en emploi (2012): 5000

Taux de chômage (2012): faible

Demande de main-d'oeuvre (2012-2017): modérée

Salaire horaire médian (2011-2013): 30,00 $




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer