Source ID:524920; App Source:cedromItem

Portrait: Simon Blain, surintendant aux opérations maritimes

Simon Blain est un employé de Société Terminaux... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Simon Blain est un employé de Société Terminaux Montréal Gateway depuis 2007.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Marie Lambert-Chan
La Presse

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

J'ai grandi au bord de l'eau et j'ai toujours été attiré par le monde des transports. C'était un choix naturel pour moi.

En quoi consiste votre travail?

Je prépare et supervise les opérations de chargement et de déchargement de porte-conteneurs au port de Montréal.

Qu'avez-vous fait comme études?

J'ai fait un DEC en techniques de la logistique du transport au cégep Garneau et un baccalauréat en gestion d'entreprise à HEC Montréal.

Quel a été votre cheminement professionnel?

J'ai travaillé six ans comme superviseur aux opérations pour Oceanex, une compagnie maritime de transport côtier. Depuis sept ans, je suis surintendant aux opérations maritimes pour la Société Terminaux Montréal Gateway.

Décrivez une journée typique de travail.

Mon horaire change toutes les deux semaines. Je travaille de 7 à 15h, de 15 à 23h ou de 23 à 7h. Au début de chaque quart de travail, nous avons une courte réunion avec l'équipe qui nous précède afin d'être au courant des opérations en cours ou à venir. Par la suite, je prépare les plans de chargement et de déchargement des navires. C'est comme un gros casse-tête. Chaque conteneur a une place bien précise qui dépend d'une foule de choses comme son poids, sa destination, la présence ou non de matières dangereuses, etc. À travers tout cela, je supervise le travail de nos équipes de débardeurs.

Quel est votre plus grand défi?

Offrir le meilleur service possible à nos clients, les entreprises propriétaires de navires. Cela veut dire bien gérer à la fois les ressources humaines - les débardeurs - et matérielles - des services informatiques aux énormes grues-portiques - afin de respecter les échéanciers de nos clients.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

C'est un emploi qui est très stimulant. Chaque chargement est différent. On travaille avec des systèmes à la fine pointe de la technologie qui nous aident, par exemple, à balancer un bateau de 30 000 tonnes. C'est impressionnant! J'aime aussi le fait que je puisse rapidement voir le résultat de mon travail. Une fois le bateau chargé, je sais tout de suite si j'ai bien fait mon job.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

Ils pensent que le trafic maritime s'arrête l'hiver. Or, le port est ouvert tous les jours de l'année. Notre travail n'arrête jamais!

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

C'est un milieu qui est toujours en mouvement, alors il faut savoir travailler sous pression et s'adapter au changement. On doit être autonome, avoir une bonne capacité d'analyse et aimer travailler avec les technologies.

Personnes en emploi (2011) : 4500

Perspectives d'emploi (2012-2016) : acceptables

Taux de chômage (2011) : faible

Demande de main-d'oeuvre (2011-2016) : faible

Salaire horaire moyen : de 34 à 36$

Source : Emploi-Québec, Information sur le marché du travail




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer