Marc Charbonneau pratique un métier méconnu : celui de valoriste. Un valoriste est un spécialiste de la récupération, du réemploi, du recyclage et de la valorisation des matières résiduelles.

Mis à jour le 24 mai 2011
Caroline Rodgers, collaboration spéciale LA PRESSE

Avec les matériaux recueillis au centre de tri du Consortium Écho-logique, où il travaille, il fabrique notamment des îlots de tri pour le recyclage qui sont utilisées dans des événements comme le Grand Prix de Montréal ou des congrès. L'un des services de cette entreprise d'économie sociale est de faire la gestion environnementale d'événements et de festivals.

Marc Charbonneau conçoit et fabrique également du mobilier urbain ou des objets utilisés à des fins architecturales, publicitaires ou ludiques, par exemple dans le cadre de campagnes de sensibilisation sur l'environnement. Parfois, il doit partir à la recherche d'éléments dont il a besoin pour les intégrer à une structure.

Il passe donc une partie de son temps devant son ordinateur à concevoir des plans, et une partie du temps sur le terrain.

« Un valoriste doit s'attendre à mettre les mains à la pâte, dit-il. C'est un métier qui demande de la créativité. L'objectif est de détourner du centre d'enfouissement des éléments, qui autrement auraient terminé leur vie utile, en leur donnant une deuxième vie. »

Avec 10 ans d'expérience, il est maintenant en mesure de cibler les besoins d'un client et de lui proposer des solutions pour éviter au maximum le gaspillage et les déchets.

À SAVOIR

La formation de valoriste est offerte par le Consortium Écho-logique à ses employés. Mais elle est aussi dispensée de façon ponctuelle, à la demande, dans des commissions scolaires. Elle permet d'obtenir un certificat émis par la commission scolaire, mais, pour l'instant, aucun diplôme du ministère de l'Éducation.

Les personnes ayant suivi cette formation peuvent trouver un emploi dans les entreprises d'économie sociale ayant pour vocation la récupération et le recyclage, les grands hôtels qui ont adopté la récupération, ou les cours à bois, entre autres. Pour être informé des prochaines formations, surveiller le site du Comité sectoriel de main d'oeuvre en économie sociale et action communautaire au www.csmoesac.qc.ca