L'expansion au Québec du détaillant français d'articles de sport Décathlon va bon train. L'entreprise se prépare à ouvrir trois magasins, dont un au Centre Eaton, en plus d'un entrepôt à proximité du port de Montréal, a appris La Presse.

Publié le 12 nov. 2018
Marie-Eve Fournier LA PRESSE

Souvent qualifié d'IKEA du sport, le géant aux bas prix Décathlon est arrivé au Québec en avril dernier, avec une succursale à Brossard, au Mail Champlain. Assez rapidement, des adresses à Québec et à Boisbriand ont été annoncées.

Mais le détaillant a d'autres projets dans ses cartons, dont celui de s'installer dans un vaste local de 38 000 pieds carrés répartis sur deux étages du Centre Eaton (du côté de l'ancien Complexe Les Ailes).

Tout comme à Brossard, le magasin comprendra un gymnase et diverses stations pour tester la marchandise, ainsi qu'un café. «On veut être un lieu de rencontre pour les amateurs de sports», explique au téléphone Tristan Vendé, de Décathlon Canada.

L'ouverture est prévue pour l'automne 2019. D'ici là, les magasins de Boisbriand (en avril) et de Québec (en octobre) seront inaugurés. Chacun emploiera entre 120 et 150 personnes. Leur superficie est d'environ 55 000 pieds carrés chacun.

«Il y a un an, nous étions huit [employés]. Présentement, nous sommes 140 et à la fin de 2019, nous serons environ 600. C'est une sacrée progression! Et c'est aussi tout un challenge de formation des employés», affirme M. Vendé. 

Hormis le personnel des magasins, une quarantaine de personnes travaillent en technologies de l'information et en intelligence artificielle dans un espace de cotravail, puisque le détaillant n'a pas de siège social.

«Expérience rehaussée» au Centre Eaton

Pour Ivanhoé Cambridge, qui investit actuellement 200 millions dans la fusion du Centre Eaton et de l'ancien Complexe Les Ailes, Décathlon deviendra le plus important locataire en termes de pieds carrés. Il occupera tout l'espace qui était destiné à Saks OFF Fifth, l'enseigne appartenant à HBC s'étant désistée d'un commun accord avec le propriétaire des lieux.

Après les difficultés vécues par l'ex-Complexe Les Ailes ces dernières années, la nouvelle réjouit évidemment la filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement.

«Nous avions promis de livrer une expérience rehaussée à nos visiteurs du centre-ville», a rappelé par courriel Jean Landry, vice-président, location, centres commerciaux, chez Ivanhoé Cambridge, convaincu que la «toute nouvelle adresse commerciale» de Décathlon et l'«expérience culinaire unique au Canada» de Time Out Market y contribueront.

Son propre entrepôt au printemps

Décathlon devrait aussi annoncer au cours des prochaines semaines l'aménagement d'un premier centre de distribution au Québec, à proximité du port de Montréal. À l'heure actuelle, le détaillant utilise les services de tierces parties. L'inauguration est prévue le printemps prochain, plus précisément en mars.

Cet investissement laisse croire que le détaillant obtient les résultats escomptés dans la province.

«On est confiants», résume Tristan Vendé, tout en admettant que les premiers mois du magasin de Brossard ont été laborieux en raison de la pénurie de marchandise. Le détaillant avait acheté des stocks pour trois mois, confie-t-il, mais en a manqué «très vite» en raison du fort engouement des consommateurs et de problèmes logistiques, notamment à la douane canadienne.

Fondée en 1976 en France, l'entreprise Decathlon (sans accent) est présente dans 47 pays, compte 1429 points de vente et 80 000 employés, selon le site web. Ses ventes atteignent 11,3 milliards d'euros (15 milliards de dollars canadiens).

VOISIN DU TIME OUT MARKET

Le nouveau Décathlon du Centre Eaton (dont le nom exact sera déterminé par les consommateurs au moyen d'un vote sur Facebook) aura comme voisin immédiat le concept alimentaire Time Out Market (36 000 pieds carrés) qui s'installera au premier étage du centre commercial l'automne prochain, du côté de l'ex-Complexe Les Ailes. «Les visiteurs pourront goûter à la cuisine de 16 des meilleurs chefs et restaurants de la ville», précise son site web, précisant que Montréal sera la première ville au Canada à accueillir le concept. Time Out Market comprendra aussi deux bars ainsi qu'une académie culinaire, un magasin de détail et «une scène culturelle». Le premier Time Out Market est à Lisbonne, au Portugal.