Source ID:; App Source:

Loblaw augmente ses frais de manutention pour ses plus grands fournisseurs

Les fournisseurs utilisant les centres de distribution de... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Les fournisseurs utilisant les centres de distribution de Loblaw devront payer 0,79 pour cent sur les coûts des biens qu'ils vendent à l'entreprise, tandis que ceux qui livrent directement aux magasins verseront 0,24 pour cent.

Photo archives La Presse Canadienne

La Presse Canadienne

Les plus grands fournisseurs de Loblaw devront payer de nouveaux frais de manutention, a indiqué l'entreprise, vendredi.

Les fournisseurs utilisant les centres de distribution de Loblaw devront payer 0,79 pour cent sur les coûts des biens qu'ils vendent à l'entreprise, tandis que ceux qui livrent directement aux magasins verseront 0,24 pour cent, a affirmé le porte-parole Kevin Groh par courriel, ajoutant que les frais ne s'appliqueront pas aux plus petits fournisseurs de l'entreprise.

Le porte-parole a fait valoir que ces frais avaient toujours existé, mais qu'ils étaient restés inchangés pendant près de dix ans pendant que l'entreprise investissait «des milliards pour créer une chaîne d'approvisionnement hautement efficace».

M. Groh n'a pas pu préciser dans l'immédiat l'ampleur des frais déjà existants, disant simplement que ceux-ci s'ajoutent à ceux déjà implantés.

Les acteurs dans le secteur alimentaire canadien chargent souvent divers frais aux fournisseurs. Ceux-ci peuvent avoir à payer des frais d'enregistrement, par exemple, pour avoir leurs produits entreposés.

La décision pourrait entraîner des économies de 80 millions $ pour l'entreprise, a écrit l'analyste de la BMO Peter Sklar dans une note aux clients, vendredi.

À court terme, le programme pourrait faire économiser à Loblaw 160 millions $ avant taxe, a indiqué l'analyste, tout en affirmant qu'à plus long terme, la coopération des fournisseurs devrait être moindre. Les fournisseurs s'efforceront de compenser les frais lors de futures négociations sur les prix, ce qui devrait couper en deux les économies anticipées, a-t-il soutenu.

Loblaw n'est pas en mesure de valider ces évaluations, a dit M. Groh.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer