L'entreprise Lululemon considère l'option de déménager son siège social à l'extérieur de Canada parce que le Programme des travailleurs étrangers temporaires d'Ottawa limite sa capacité à prendre de l'expansion, a révélé le réseau CBC.

Publié le 21 oct. 2016
LA PRESSE

La compagnie établie à Vancouver affirme devoir embaucher des employés spécialisés afin de poursuivre sa croissance.

Selon les règles en place, le détaillant connu pour ses pantalons de yoga doit prouver qu'aucun Canadien ne correspond à ses critères avant d'engager un étranger, ce qui ralentit le processus.

Le détaillant souhaite obtenir une exemption similaire à celle accordée à l'industrie du cinéma et aux universités, qui lui permettrait d'éviter d'avoir à déposer une demande d'évaluation de l'impact sur le marché du travail. 

Le maire de Vancouver, Gregor Robertson, y voit un avertissement et s'inquiète que d'autres compagnies envisagent de quitter.

Lululemon compte 1200 employés.