Source ID:; App Source:

RioCan surveille l'impact du retrait de Target du marché canadien

Le gestionnaire de propriétés et développeur a précisé... (Photo Mark Blinch, archives Reuters)

Agrandir

Le gestionnaire de propriétés et développeur a précisé qu'il n'était pas certain de la façon dont réagiraient ses autres locataires et les clients potentiels à la fermeture des 133 établissements de Target à travers le Canada.

Photo Mark Blinch, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

La société de placement immobilier RioCan (T.REI.UN)  a indiqué vendredi qu'elle surveillait de près l'impact à long terme de la fermeture des magasins canadiens de Target et de la baisse du cours du pétrole.

Le gestionnaire de propriétés et développeur a précisé qu'il n'était pas certain de la façon dont réagiraient ses autres locataires et les clients potentiels à la fermeture des 133 établissements de Target à travers le Canada.

Le portefeuille de RioCan comprend 26 magasins Target, mais leur fermeture ne devrait pas avoir un impact important à court terme, puisque les baux sont essentiellement garantis par la société mère américaine de Target. Les magasins représentent 1,9% des revenus totaux de RioCan.

RioCan est l'un des plus grands propriétaires immobiliers au Canada, avec des intérêts dans environ 331 immeubles de commerce de détail en Amérique du Nord.

La société a affiché vendredi un bénéfice du quatrième trimestre de 172 millions de dollars, soit 54 cents par part, en baisse par rapport à celui de 265 millions, ou 86 cents par part, pour la même période un an plus tôt. Elle a attribué cette diminution à plusieurs facteurs, notamment à une plus faible croissance de la juste valeur de son portefeuille de propriétés.

La juste valeur de son portefeuille à la fin décembre a avancé de 38 millions de dollars, ce qui était inférieur à sa croissance de 134 millions du quatrième trimestre de 2013.

Les fonds tirées des activités - un indicateur clé pour les sociétés immobilières - ont grimpé à 130 millions, soit 42 cents par part, au quatrième trimestre de 2014, en hausse par rapport à 124 millions de dollars, ou 41 cents par part, un an plus tôt.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer