Même Apple, un manufacturier et un détaillant très peu enclin aux rabais, a pris l'habitude, au cours des dernières années de participer à la folie du Black Friday.

Jean-François Codère LA PRESSE

Encore une fois cette année, l'entreprise californienne a envoyé à ses clients et annoncé sur sa boutique en ligne un « événement de magasinage » pour demain. La liste des produits concernés et la valeur des soldes ne seront toutefois connues que le jour même, conformément à la longue tradition de discrétion de ce géant de l'électronique.

Comme lors du dévoilement de ses nouveaux produits, le fait qu'Apple garde ses rabais secrets jusqu'au dernier moment a engendré une « industrie » de la rumeur. Sur l'internet, des blogues américains spécialisés ont prédit, en se fiant aux années antérieures, des rabais allant de 21 $ sur un iPod Touch à 101 $ pour un ordinateur portable.

Il n'y a traditionnellement que trois périodes de rabais dans les magasins Apple : le Black Friday, la période du retour à l'école et le Boxing Day.

Cela dit, les produits Apple sont fréquemment soldés chez d'autres détaillants à différentes périodes de l'année. Ces rabais, toutefois, ne sont jamais particulièrement généreux.

Ce sera encore le cas demain chez la plupart des grands détaillants spécialisés ou non dans l'électronique, dont Future Shop, Best Buy et Target. Ces rabais ont pour la plupart déjà été annoncés et peuvent différer de ceux que dévoilera Apple. Certains sont beaucoup plus généreux.

Ni Apple ni les détaillants interrogés n'ont voulu préciser si Apple collabore aux soldes offerts à l'extérieur des boutiques Apple ou s'ils sont réalisés à la seule initiative des détaillants.