Sears Holdings (SHLD) a vu sa perte presque doubler au troisième trimestre, plombée par les faibles revenus affichés dans ses magasins Sears en raison de ventes décevantes d'électroménagers et de vêtements.

Publié le 18 nov. 2010
ASSOCIATED PRESS

Ses magasins à rabais Kmart ont mieux fait, mais ils ont tout de même connu une baisse de revenus. La chaîne devrait faire face à encore plus de pression durant le trimestre des Fêtes, alors que la concurrence de rivaux tels que Target et Wal-Mart sera plus féroce. Ces piètres résultats ont raminé les discussions à Wall Street sur la pertinence de la fusion des deux chaînes en 2005.

L'action de la compagnie avait retraité de 4,04 $, ou plus de 6%, à 62,16 $, jeudi en fin d'après-midi.

Sears Holdings, détenue par le milliardaire Eddward Lampert, a enregistré une perte de 218 millions, ou 1,98 $ par action, comparativement à une perte de 127 millions, ou 1,09 $ par action, un an plus tôt.

Des analystes consultés par Thomson Reuters s'attendaient à 1,08 $ par action.

Les revenus ont baissé de 5%, à 9,68 milliards, en deça des attentes des analystes de 9,89 milliards.

Les revenus dans les magasins ouverts depuis au moins un an ont chuté de 4,8% au cours du trimestre, surtout affectés par un déclin de 8,2% de la chaîne Sears. Les données montrent un recul de 0,7% dans les magasins Kmart.

La compagnie a soutenu que les ventes décevantes d'électroménagers dans les magasins Sears résultaient d'une demande moindre, de la baisse des prix et du délai dans la mise en marché des nouveaux produits Kenmore.

Mardi, Sears Canada [[|ticker sym='T.SCC'|]] avait rapporté un profit en chute de 61% au troisième trimestre, à 18,5 millions.