Le bénéfice de la chaîne d'alimentation rapide Burger King (BKC) a glissé de près de 17% au quatrième trimestre, en raison d'un recul de ses ventes et d'une hausse des coûts associés aux ingrédients et aux emballages.

Mis à jour le 24 août 2010
ASSOCIATED PRESS

Son bénéfice pendant la période a été de 49 millions de dollars US, ou 36 cents US par action, contre 58,9 millions US ou 43 cents US par action l'an dernier.

Ses revenus ont reculé de 1% à 623 millions US.

Les analystes interrogés par la firme Thomson Reuters attendaient un bénéfice de 34 cents US par action et des revenus de 635 millions US.

Les ventes des restaurants comparables ont connu un cinquième recul trimestriel consécutif. Ces ventes ont chuté de 0,7% à l'échelle mondiale et de 1,5% aux États-Unis et au Canada.

Même si ces déclins ne sont pas aussi prononcés que ceux des trimestres précédents, Burger King tire toujours de l'arrière par rapport à son principal rival, McDonald's. Burger King a été frappé durement par la récession, les mises à pied et un fort taux de chômage ayant fait mal aux jeunes hommes qui constituent la base de sa clientèle.

L'entreprise a réagi en ajoutant à son menu des produits intéressants autant pour les consommateurs soucieux de réaliser des économies que pour ceux prêts à dépenser un peu plus.

Pour l'exercice, Burger King a réalisé un bénéfice de 186,8 millions US, ou 1,36$ US par action, en chute de 7% par rapport au bénéfice de 200,1 millions US ou 1,46$ US par action réalisé l'an dernier.

Ses revenus pour l'exercice ont cédé 1% à 2,5 milliards US, contre 2,54 milliards US.