Le chiffre a de quoi surprendre: pour l'exercice 2009, François Jean Coutu a reçu un plan de retraite valant 3,6 millions de dollars, soit près de trois fois plus que sa rémunération de 1,25 million, incluant la prime. Explications...

Stéphane Paquet
Stéphane Paquet LA PRESSE

«Ça fait 28 ans que M. Coutu est ici et il n'en a jamais eu (de plan de retraite), explique la porte-parole de Jean Coutu, Hélène Bisson. Donc, c'est rétroactif.»

Et oui, précise-t-elle, «c'est une shot». Donc, les 3,6 millions de cette année couvrent l'entièreté du rattrapage des années passées.

Selon la circulaire de la direction que reçoivent ces jours-ci les actionnaires du pharmacien, le Comité des ressources humaines et de rémunération - composé de membres du conseil d'administration - a demandé à la firme Mercer de le conseiller pour que le président et chef de la direction obtienne une rémunération «compétitive avec les marchés de référence identifiés». C'est à la suite de cet examen que la mise en place d'un régime de retraite a été décidée.

Ainsi, s'il prenait sa retraite immédiatement, François Jean Coutu, 54 ans, aurait droit à 409 150$ par année. À 65 ans, sa prime serait de 519 680$.

Tout un changement par rapport à la circulaire de l'année précédente qui stipulait clairement: «À l'instar des autres membres de la famille de l'actionnaire principal (NDLR: Jean Coutu, le paternel), le président et chef de la direction n'est pas admissible à recevoir des options d'achat d'actions et la Compagnie ne contribue à aucun régime de retraite pour son bénéfice.»

Pourquoi un tel changement? «À un moment donné, une entreprise grandit et il y a des choses qui s'ajustent», offre comme explication Mme Bisson.

Le contrat de celui qui dirige Jean Coutu [[|ticker sym='t.pjc.a'|]] depuis octobre 2007 prévoit aussi qu'en cas de résiliation «sans cause juste et suffisante», M. Coutu aura droit à son salaire et ses primes à court terme des deux dernières années. Si Jean Coutu devait être acquise, il aurait droit à trois ans de salaire.

Hier, le titre de Jean Coutu a glissé de 20 cents, à 9,05$, soit la même valeur qu'il avait en octobre 2000.