Les États-Unis contestent auprès de l'Organisation mondiale du commerce les tarifs douaniers imposés en guise de représailles par le Canada.

Mis à jour le 16 juill. 2018
LA PRESSE CANADIENNE

Ottawa applique ces tarifs de rétorsion sur certaines importations américaines depuis le début du mois, en réponse aux nouveaux droits sur l'acier et l'aluminium canadiens.

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, avait qualifié ces taxes d'absurdes et d'illégales puisque Washington dit les prélever de ses alliés par souci de sécurité nationale.

Les États-Unis ont fait monter la pression d'un autre cran, lundi, en intentant des actions contre les tarifs réciproques du Canada, de l'Union européenne, de la Chine, du Mexique et de la Turquie devant l'Organisation mondiale du commerce.

Par communiqué, lundi, le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer, a maintenu que les tarifs de l'administration de Donald Trump étaient légitimes et complètement justifiés au regard du droit américain et des règles commerciales internationales.

La relation commerciale entre le Canada et les États-Unis est durement éprouvée par ces tensions transfrontalières sans précédent, qui ont aussi paralysé la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et soulevé la menace de nouveaux tarifs, cette fois contre le secteur automobile canadien.

Robert Lighthizer fait valoir qu'au lieu de collaborer avec la Maison-Blanche, certains partenaires commerciaux des États-Unis ont choisi de se venger et de faire écoper les entreprises, les travailleurs et les agriculteurs américains.