Afin de composer avec l'« incertitude » qui entoure le renouvellement de l'ALENA, Québec adoptera sous peu une série de « mesures ciblées » pour aider les entreprises à augmenter leur productivité.

Martin Croteau LA PRESSE

Le premier ministre Philippe Couillard en a fait l'annonce, hier, à l'entrée d'une rencontre avec des représentants de l'industrie québécoise, des syndicats et du monde municipal.

« Je vais demander à nos partenaires de nous présenter des suggestions, des propositions de mesures ciblées qui seraient efficaces à relativement court terme et qui maintiendraient la compétitivité de l'entreprise », a-t-il indiqué.

« L'important, c'est de les cibler pour que ça nous permette de compenser l'incertitude des marchés par une compétitivité et une productivité toujours accrues », a-t-il ajouté.

M. Couillard et sept de ses ministres tenaient un sommet avec des acteurs du monde économiques pour la deuxième fois en trois semaines. Il a fait le point sur son récent voyage à Washington et à New York, où il a rencontré des décideurs américains pour dénoncer les politiques protectionnistes de l'administration Trump.

DES MOIS DE NÉGOCIATIONS

La rencontre est survenue alors que le Canada et les États-Unis semblent engagés dans un bras de fer de longue haleine pour le renouvellement de l'Accord de libre-échange nord-américain.

En entrevue au réseau Fox, dimanche, le président Donald Trump a affirmé qu'il ne signerait pas d'accord avant les élections de mi-mandat en novembre.

Cette déclaration a été accueillie avec circonspection par le premier ministre.

« J'ai appris depuis quelque temps à ne pas trop faire d'analyse fine des propos de M. Trump. Ça peut changer d'un jour à l'autre.» - Philippe Couillard

Mais le négociateur en chef pour le Québec pour le renouvellement de l'ALENA, Raymond Bachand, s'est montré plutôt optimiste devant les dernières déclarations du président des États-Unis. Il y a décelé un signe que M. Trump ne pourrait obtenir gain de cause sur l'ensemble de ses demandes envers le Canada et le Mexique.

« Il va être obligé de faire des concessions, a observé M. Bachand. Il préfère faire des concessions après les élections plutôt que d'avoir l'air faible avec les concessions qu'il pourrait nous donner. »

ÉLECTIONS AU MEXIQUE

Les Mexicains ont élu dimanche un nouveau président de gauche, Andrés Manuel López Obrador. Mêm s'il n'entrera en fonction que le 1er décembre, on s'attend à ce qu'il désigne des représentants pour participer aux négociations de l'ALENA.

M. Bachand a souligné que le président désigné s'était déclaré favorable au traité. Il s'attend à ce que la nouvelle administration soit favorable à des hausses de salaire pour les travailleurs du pays, ce qui pourrait faciliter les négociations avec le Canada et les États-Unis.

M. Couillard s'est lui aussi montré satisfait des premières déclarations de M. López Obrador.

« Ça éloigne davantage - ce qui est une bonne chose - l'idée de briser l'accord à trois et de faire des accords bilatéraux, a dit M. Couillard. Je pense que ce n'est plus vraiment à l'horizon. Je pense que tout le monde comprend qu'il va falloir un accord à trois. »