Source ID:; App Source:

Les risques des ménages sont mieux gérés par Ottawa, dit Poloz

Stephen Poloz, gouverneur de la Banque du Canada... (PHOTO Justin Tang, Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Stephen Poloz, gouverneur de la Banque du Canada

PHOTO Justin Tang, Archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Les récentes politiques du gouvernement fédéral conviennent mieux pour remédier aux risques associés à la dette des ménages et au marché de l'habitation que les variations apportées aux taux d'intérêt de la Banque du Canada, a estimé mardi le gouverneur de la banque centrale.

Dans un discours prononcé devant le Business Council of British Columbia, Stephen Poloz a fait valoir que l'ajustement des taux d'intérêt était «un outil très peu nuancé» qui entraîne des effets «généralisés».

«Nous estimons que (les) politiques, dites macroprudentielles, sont les mieux à même de contrer les menaces pesant sur la stabilité financière, car elles peuvent être conçues de manière à cibler des vulnérabilités financières précises», a fait valoir M. Poloz, dans le texte préparé de son discours.

«Étant donné tout ce qui a été fait pour renforcer le système financier international ces dernières années, il est encore plus logique de séparer la politique monétaire des efforts visant à stabiliser le système financier.»

Le niveau de la dette des ménages a atteint ces dernières années des niveaux records et les marchés du logement ont prospéré, soutenus par la faiblesse des taux d'intérêt, qui ont permis aux consommateurs d'emprunter à faibles coûts.

La banque n'ignore pas les problèmes de stabilité financière, a indiqué M. Poloz, tout en suggérant qu'elle a assez de flexibilité pour s'attaquer à l'incertitude.

«Nous reconnaissons que les perspectives de l'inflation sont toujours entachées d'incertitude et que les évolutions du système financier sont source d'incertitude pour la stabilité financière», a-t-il affirmé.

«Ces incertitudes génèrent une zone à l'intérieur de laquelle nous pouvons tolérer des variations dans les risques entourant les perspectives de l'inflation ou les risques pour la stabilité financière.»

La Banque du Canada se réfère à sa cible pour l'inflation lorsqu'elle décide de sa politique monétaire et qu'elle fixe son taux de financement à un jour.

La banque centrale et le gouvernement fédéral ont renouvelé la semaine dernière leur entente sur la cible de l'inflation. La cible a été maintenue à deux pour cent - soit le point moyen de la fourchette comprise entre un pour cent et trois pour cent, que la Banque du Canada juge raisonnable.

La banque centrale a cependant indiqué qu'elle changerait sa façon d'évaluer l'inflation de base, qu'elle observe pour juger des tendances sous-jacentes de l'inflation. Elle aura recours désormais à trois différentes façons de mesurer l'inflation fondamentale, plutôt qu'à une seule.

Puisque le régime de cible de l'inflation découle d'une entente entre le gouvernement fédéral et la banque centrale, il y a, de la part du gouvernement, un engagement explicite à tenter de faire en sorte que l'inflation soit faible, stable et prévisible.

«Par conséquent, l'entente implique que toutes les politiques économiques - y compris monétaire, budgétaire et macroprudentielle - peuvent fonctionner en complémentarité», a-t-il affirmé.

Le recours de la banque centrale à la cible de l'inflation a bien servi l'économie jusqu'à maintenant, estime M. Poloz, mais l'institution est à la recherche de façons de l'améliorer.

«Nous chercherons de nouvelles façons de nouer le dialogue avec les Canadiens à propos de notre régime», a-t-il ajouté.

Le Canada a commencé à utiliser une cible pour l'inflation pour le guider dans sa politique monétaire en 1991. Cette cible est à deux pour cent depuis 1995.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer