Deux nouveaux billets de 5$

Le ministre des Finances du Canada, Jim Flaherty,... (PHOTO ARCHIVES, CNW)

Agrandir

Le ministre des Finances du Canada, Jim Flaherty, et le gouverneur de la Banque du Canada de l'époque, Mark Carney, lors du lancement des nouveaux billets de 5 et 10$ en polymère, le 30 avril dernier. Le successeur de M. Carney, Stephen Poloz, a été nommé deux jours plus tard, le 2mai.

PHOTO ARCHIVES, CNW

Rudy Le Cours
La Presse

Ce n'est pas un, mais deux nouveaux billets de 5$ qui ont été lancés l'an dernier, bien que seule la coupure portant la signature du gouverneur Stephan Poloz ait été mise en circulation le 7 novembre. Le même jour, la Banque du Canada a aussi lancé le nouveau billet de 10$, qui porte celui-là la signature de Mark Carney.

Le billet à l'effigie de Wilfrid Laurier avait été dévoilé le 30 avril, simultanément à Ottawa par le gouverneur d'alors Mark Carney et le ministre des Finances Jim Flaherty ainsi que de la Station spatiale internationale (SSI) par l'astronaute canadien Chris Hadfield qui, un billet à la main, en décrivait les grandes caractéristiques.

M. Hadfield était à bord de la SSI depuis le 21 décembre. Ou bien il a décollé avec le billet dans ses bagages, ou bien il a été approvisionné par l'astronaute américain Chris Cassidy, qui a rejoint la SSI le 29 mars, soit un mois avant le lancement de la nouvelle coupure.

Nouveau gouverneur

M. Poloz a été nommé gouverneur le 2 mai, deux jours après le lancement du billet de 5$, et est entré en fonction le 3 juin.

Sur le site de la Banque du Canada, les spécimens des nouveaux billets de 5$ portent d'ailleurs la signature de Mark Carney.

En vertu de la Loi sur l'accès à l'information, La Presse a tenté de connaître les coûts supplémentaires pour la fabrication des nouvelles plaques portant la signature de M. Poloz par l'imprimeur Compagnie canadienne des billets de banque limitée (CCBB) ainsi que les coûts de stockage des billets déjà entreposés ornés de la calligraphie de M. Carney.

Les documents fournis n'en font aucunement état. Des plaintes ont été portées au bureau du Commissariat à l'information.

Dans la documentation remise par la Banque, on apprend quand même que, dès le 30 mai dernier, soit quatre jours avant l'entrée en fonction de M. Poloz, la Banque est entrée en communication avec son imprimeur CCBB pour coordonner la gravure de la signature de M. Poloz.

Changement de signature obligatoire

Dans un autre courriel, on précise que le changement de signature est obligatoire pour se conformer à la loi.

Il y est aussi question de s'assurer que la nouvelle signature ait les mêmes trait et gabarit que celle du premier sous-gouverneur Tiff Macklem.

On y rappelle même que M. Carney avait fait corriger les plaques lorsque la signature de M. Macklem avait dû remplacer celle de Paul Jenkins, qui avait quitté la Banque en juillet 2010.

La signature de M. Jenkins est restée toutefois sur les coupures de 5 et 10$ de la série Épopée canadienne, toujours largement en circulation aujourd'hui, celle de M. Macklem la remplaçant sur les plus récents billets de 20$ de cette dernière émission en papier coton. Le billet vert en polymère a été lancé en février 2012.

Le lancement de la série en polymère avait d'abord pour but de lutter contre les faux-monnayeurs, parvenus à contrefaire facilement les billets de 50 et 100$, au point où bon nombre de marchands les refusaient.

Dans le supplément de la Revue de la Banque du Canada du 20 juin 2011, Charles Spencer explique que «le coût initial des billets en polymère est à peu près le double de celui des billets en papier [...]. En revanche, la longue durée escomptée réduira le besoin de réimpression et de remplacement des billets usés».

C'est donc dire que les coupures portant la signature de Mark Carney sont promises à une belle longévité, à moins qu'on les retire de la circulation avant la fin de leur vie utile. Cela diminuerait cependant les revenus de seigneuriage de la Banque.

Or, la correspondance entre la Banque et son imprimeur révèle aussi que de nouveaux billets de 10, 20, 50 et 100$ doivent être imprimés cette année, bien que les dates de lancement aient été caviardées.

On peut présumer que le calendrier sera retardé. L'autre signataire des billets, Tiff Macklem, a remis sa démission le 5 décembre et son successeur n'est toujours pas nommé.

Sa signature sur les billets de banque durera-t-elle aussi longtemps que celle de M. Jenkins?

Sinon, combien la Banque devra-t-elle dépenser pour la remplacer?




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer