Après plusieurs années décevantes et parfois même difficiles, les régimes de pensions canadiens ont finalement connu une bonne année en 2012 en raison du rendement élevé des marchés boursiers, surtout à l'échelle internationale.

Publié le 9 déc. 2013
LA PRESSE CANADIENNE

Ainsi, selon Statistique Canada, le patrimoine total des régimes de pensions canadiens, toutes catégories confondues, a terminé l'année 2012 en hausse de 9,1% pour atteindre plus de 2550 milliards de dollars.

La plus grosse portion de l'actif patrimonial, soit celle des régimes de pension parrainés par les employeurs, a connu une augmentation de 9,2% - ou 119 milliards - pour atteindre 1400 milliards.

Les actifs détenus dans les régimes enregistrés d'épargne individuels, eux, se sont accrus de 8% pour atteindre 928 milliards à la fin de 2012.

Enfin, bien qu'il s'agisse de la plus petite tranche de l'actif total, ce sont les patrimoines des régimes de pension publics, soit celui du Canada et celui de la Régie des rentes du Québec, qui ont connu la plus forte croissance, de 13,7%, pour atteindre 213 milliards en 2012.

Statistique Canada note par ailleurs que les cotisations aux régimes ont augmenté dans les trois cas, mais ces hausses, qui se situent entre 3,5% et 4,8%, ne peuvent expliquer à elles seules l'augmentation du patrimoine puisqu'elles sont bien en deçà de la hausse de 9,1% rapportée plus haut.