Source ID:371929; App Source:cedromItem

Postes Canada fait la promotion des circulaires

(Montréal) Postes Canada mène une offensive auprès des citoyens qui ne veulent pas recevoir de circulaires, pour les faire changer d'idée.

La société d'État essaie de les convaincre de l'utilité de ces envois, pour qu'ils enlèvent l'avis «Pas de circulaires» de leur boîte aux lettres. «La Médiaposte sans adresse [...] inclut du courrier qui pourrait vous permettre de réaliser des économies et de vous garder en contact avec votre communauté», peut-on lire dans la lettre envoyée au cours des derniers jours aux 950 000 foyers canadiens qui demandent à ne pas être importunés par la publicité imprimée, soit 6% de toutes les adresses au pays.

L'autocollant «Pas de circulaires» vous empêche de recevoir des coupons et offres de rabais d'entreprises locales, des catalogues, des sollicitations pour des collectes de fonds, des échantillons et des avis municipaux et communautaires, explique Postes Canada. La lettre ne comporte pas de nom, mais seulement l'adresse du destinataire, dans une enveloppe indiquant «Information importante à l'intérieur, S.V.P. ouvrir immédiatement».

Les personnes intéressées doivent envoyer une carte pré-affranchie pour faire enlever leur adresse de la base de données Choix du consommateur de Postes Canada. «Retirez l'avis affiché sur votre boîte aux lettres», leur demande-t-on également.

Écologistes étonnés

Cette initiative de la société d'État étonne les groupes environnementaux, qui incitent justement la population à cesser de recevoir de la publicité postale. Sur son site web, Environnement Canada encourage aussi la population à «réduire la quantité de publicités importunes non sollicitées que l'on reçoit chez soi en plaçant une affiche «Pas de circulaires» sur sa boîte aux lettres».

«Postes Canada n'agit vraiment pas dans une perspective de développement durable, commente Sylvain Perron, vice-président du Regroupement des éco-quartiers de Montréal. Nous allons continuer d'encourager les citoyens à mettre des autocollants pour ne pas recevoir de publicité.»

Il y a quelques années, plusieurs organismes de protection de l'environnement ont mené une campagne de distribution d'autocollants «Pas de circulaires». Ces autocollants sont toujours disponibles dans les éco-quartiers. «Dans Hochelaga-Maisonneuve, on distribue en moyenne cinq autocollants par jour», souligne Sylvain Perron.

Nancy Burrows, une citoyenne qui se dit «extrêmement préoccupée par l'environnement», a dénoncé la campagne dans un billet publié sur le site du Journal des Alternatives. «Tout le monde sait que Postes Canada a des difficultés financières et des défis de taille, mais harceler les gens pour augmenter la distribution de courrier inutile dans une époque de crise environnementale n'est sûrement pas une solution responsable!» écrit-elle.

Chez Postes Canada, on indique avoir reçu 400 réponses positives de la part de citoyens en une seule journée, mardi. «Chaque année, 850 000 Canadiens utilisent notre service de changement d'adresse. Ceux qui arrivent à un nouvel endroit ne réalisent pas toujours qu'ils ne reçoivent pas la Médiaposte sans adresse. Nous devions mettre à jour notre base de données», explique la porte-parole de la société d'État, Anick Losier, pour justifier cette campagne.

Les envois publicitaires sans adresse fournissent à Postes Canada 7% de ses revenus, soit 530 millions sur des revenus de 7,53 milliards. «C'est un service de marketing direct abordable pour les PME, qui peuvent cibler leur clientèle locale, souligne Mme Losier. Et c'est efficace, puisque les gens ont tendance à ouvrir le courrier trois fois plus qu'un courriel.»

Les entreprises qui utilisent la Médiaposte sans adresse paient de 0,15 à 0,20$ par envoi. Les coûts fluctuent selon le volume et le secteur ciblé.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer