Les réductions de personnel se poursuivent à la Banque du Canada alors que 55 nouveaux postes à temps plein ont été supprimés. Ce qui porte à 88 le nombre d'emplois perdus au sein de l'institution fédérale.

LA PRESSE CANADIENNE

La dernière série de départs a frappé le personnel administratif alors qu'une réduction avait touché plus tôt cette année le département des technologies de l'information.

Un porte-parole de la Banque du Canada a précisé que le quart des emplois disparus au cours du dernier mois provenait de retraites, de postes non comblés et d'attrition normale.

Les départs seront immédiats pour certains travailleurs alors que d'autres assureront une transition d'ici la fin de l'année.

Au cours de la campagne électorale, les conservateurs avaient promis de réduire les dépenses fédérales de 4 milliards de dollars par année sur une période de quatre ans.

La Banque du Canada a fait savoir qu'elle avait reçu le mandat d'ajuster son budget en coupant dans les dépenses et en supprimant entre 80 et 95 emplois.

Environ 1300 employés travaillent pour la Banque du Canada.