Source ID:; App Source:

Magna International cherche à améliorer ses activités en Europe

Le géant des pièces d'automobiles poursuit ses efforts... (PHOTO Adrian Wyld, archives la presse canadienne)

Agrandir

Le géant des pièces d'automobiles poursuit ses efforts de restructuration en Europe, où les marges demeurent largement inférieures à celles enregistrées ailleurs.

PHOTO Adrian Wyld, archives la presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
AURORA, Ontario

Le chef de la direction de Magna International (T.MG), Don Walker, affirme que les activités européennes de l'entreprise s'améliorent, mais qu'il reste du travail à faire, incluant la fermeture et la consolidation de certaines de ses installations.

À l'occasion d'une conférence d'investisseurs à Detroit, au Michigan, M. Walker a indiqué mercredi que le géant des pièces d'automobiles poursuivait ses efforts de restructuration en Europe, où les marges demeurent largement inférieures à celles enregistrées ailleurs. Il n'a cependant donné aucune précision à ce sujet.

«Nous posons de nouveaux gestes afin de restructurer certaines activités, incluant la fermeture et la consolidation de certaines installations en Europe», a-t-il dit.

«L'essentiel aura lieu au cours des deux prochaines années», a ajouté M. Walker.

Le dirigeant de Magna International a tenu ces propos alors que l'entreprise d'Aurora, en Ontario, disait s'attendre pour 2014 à des revenus de 33,8 milliards $ US à 35,5 milliards $ US, soit moins que le chiffre de 35,8 milliards $ US avancé par les analystes.

La précédente estimation de Magna, faite en novembre au moment de l'annonce de ses résultats financiers du troisième trimestre, voyait un chiffre d'affaires d'entre 33,9 milliards $ US et 34,8 milliards $ US pour 2013.

La prévision pour 2014 repose sur une production de 16,7 millions de véhicules légers en Amérique du Nord et de 19,1 millions en Europe.

Les ventes nord-américaines de Magna devraient atteindre entre 16,8 milliards $ US et 17,4 milliards $ US, tandis que les activités européennes devraient rapporter entre 9,5 milliards $ US et 9,9 milliards $ US à l'entreprise.

Les ventes ailleurs dans le monde, incluant en Chine et en Inde, devraient s'élever à une somme entre 2,3 milliards $ US et 2,6 milliards $ US.

Magna, qui exploite 316 usines dans divers pays, a aussi dit prévoir que ses dépenses en immobilisations se chiffreraient à environ 1,4 milliard $ US cette année.

En examinant ces prévisions, le directeur financier de Magna, Vincent Galifi, a indiqué que l'entreprise s'attendait à pouvoir continuer d'augmenter son dividende.

Magna a versé un dividende de 32 cents US par action en 2013, en hausse par rapport au dividende de 27,5 cents US de l'année précédente et à celui de 25 cents US de 2011.

Les actions de Magna International ont terminé la séance de mercredi à 93,12 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 98 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer