RISE Kombucha veut cesser de vendre son thé fermenté dans des bouteilles fabriquées en Chine. Or, ce changement de cap a mené à un litige avec son fournisseur Ampak, qui a déposé une poursuite à la Cour supérieure du Québec le 19 novembre. Le manufacturier de Laval réclame à RISE Kombucha un montant total de 173 265,17 $.

Mis à jour le 27 nov. 2018
Isabelle Dubé LA PRESSE

Ampak allègue que RISE Kombucha lui doit 88 176,55 $ pour des marchandises qu'elle lui a bel et bien vendues et livrées. Elle allègue aussi que RISE Kombucha a refusé une livraison de 97 800 bouteilles qu'elle avait produites pour le fabricant de thé fermenté. La valeur des bouteilles de 14 onces et de 1 litre est évaluée à 78 786,84 $. Le manufacturier réclame aussi les frais d'entreposage des bouteilles.

Joint par La Presse, le PDG de RISE Kombucha, Julian Giacomelli, a expliqué qu'Ampak faisait fabriquer ses bouteilles de verre en Chine et que l'entreprise était incapable de lui indiquer de quelle usine provenait celles qui étaient destinées à RISE Kombucha.

« Pour des raisons économiques, d'environnement et de transparence, on a été très clair avec eux qu'on voulait changer pour des bouteilles faites à Montréal, au Canada, soutient Julian Giacomelli. Ils ont fait partie des échanges tout au long de cette histoire. On leur a donné amplement de temps pour s'ajuster. Rendus à la fin de notre contrat, malheureusement pour eux, ils ont importé trop de bouteilles. »

20 MILLIONS DE BOUTEILLES

Les deux entreprises travaillaient ensemble depuis 2013. En cinq ans, Julian Giacomelli estime qu'il a acheté plus de 20 millions de bouteilles à Ampak. Il calcule que près du quart du prix d'un produit kombucha allait au manufacturier.

« On a payé pour chaque bouteille qu'on a commandée, affirme-t-il. Pour ce qui est de la poursuite qui est en cours, je dis gentiment qu'on va prouver qu'on n'a pas à payer pour des bouteilles qu'on n'a pas commandées. »

Ampak n'a pas souhaité émettre de commentaires au sujet de la poursuite.

Créée en 2009, RISE Kombucha est actuellement en croissance. Depuis septembre, ses produits sont maintenant vendus à New York et dans l'État du Vermont.

Les nouvelles bouteilles RISE Kombucha « faites au Québec » sont en circulation depuis le deuxième trimestre de cette année, a par ailleurs confirmé l'entreprise hier.