Source ID:; App Source:

Le Canada se réjouit de l'abandon de la loi américaine sur l'étiquetage

La loi américaine sur l'étiquetage était devenue un... (Photo Alain Roberge, Archives La Presse)

Agrandir

La loi américaine sur l'étiquetage était devenue un irritant majeur entre le Canada, le Mexique et les États-Unis.

Photo Alain Roberge, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mike Blanchfield, John Ward
La Presse Canadienne
OTTAWA

Une potentielle guerre commerciale entre le Canada et les États-Unis a été à toutes fins pratiques évitée, vendredi, le Congrès américain ayant adopté un imposant projet de loi de dépenses qui abroge aussi une loi controversée sur l'étiquetage des viandes.

Le projet de loi de plus de 2000 pages contient une section de deux pages qui élimine la loi américaine sur l'étiquetage, connue sous l'acronyme COOL, devenue un irritant majeur entre le Canada, le Mexique et les États-Unis.

Il ne manque plus que la signature du président Barack Obama.

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) avait accordé au Canada et au Mexique le droit d'imposer des tarifs punitifs de 1 milliard $ sur divers produits américains après avoir déterminé que les articles sur l'étiquetage du pays d'origine sur les produits de boeuf et de porc violaient les règles commerciales internationales.

Le Canada et le Mexique ont argué que ces dispositions n'étaient ni plus ni moins qu'un protectionnisme à peine déguisé. Des partisans de cette approche faisaient valoir que les consommateurs avaient le droit de connaître la provenance de la viande.

La ministre fédérale du Commerce international, Chrystia Freeland, et le ministre de l'Agriculture, Lawrence MacAulay, ont tous deux salué l'adoption du projet de loi, parlant, vendredi, d'un «grand jour pour le Canada».

«Il s'agit d'une réelle démonstration du pouvoir et de la pertinence du mécanisme de résolution de conflit de l'OMC, qui a assuré une véritable victoire pour le Canada», a dit Mme Freeland en conférence téléphonique depuis Nairobi, au Kenya, où M. MacAulay et elle-même prenaient part à une conférence commerciale.

Vendredi, le Sénat américain a voté à 65 voix contre 33 en faveur de l'imposant projet de loi qui inclut 1140 milliards $ en nouvelles dépenses pour 2016 et 680 milliards $ en réductions d'impôt dans la prochaine décennie.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer