Le patron de Coca-Cola a profité d'une rémunération de 18,1 millions de dollars US l'an dernier, même si la compagnie n'a pas atteint les objectifs de croissance qu'elle s'était fixés.

ASSOCIATED PRESS

Cette compensation est essentiellement la même que celle empochée par Muhtar Kent un an plus tôt, et qui avait été de 18,2 millions US.

La rémunération de 2014 aurait été plus élevée si M. Kent avait accepté une prime à la performance en espèces de 2,5 millions de dollars US.

L'homme de 62 ans est président et chef de la direction de Coca-Cola depuis 2008. Il a expliqué avoir refusé cette prime parce que la compagnie prend des «décisions difficiles, mais nécessaires»  - y compris l'abolition d'emplois - pour améliorer sa performance, mais qu'il reste encore beaucoup de boulot à abattre.

Coca-Cola produit notamment des boissons comme Sprite, Powerade et Dasani.

Le volume mondial des ventes de Coca-Cola a augmenté de 1,5% en 2014, une performance inférieure à l'amélioration de 3 à 4% qui était espérée.

Son bénéfice d'exploitation et la croissance de son bénéfice par action ont aussi raté la cible.