Le géant américain du ketchup et des haricots en conserve Heinz va fermer une usine au Canada et deux autres aux États-Unis, ce qui va se traduire par 1350 suppressions d'emplois, a indiqué vendredi un porte-parole.

Publié le 15 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Heinz dit vouloir «éliminer des capacités excédentaires» et voit dans ces mesures un moyen de «devenir plus compétitif dans un environnement difficile», selon le porte-parole.

Le plus gros site concerné est celui de Leamington au Canada, qui emploie 740 personnes.

Heinz va aussi fermer deux usines américaines, à Pocatello (Idaho) et Florence (Caroline du Sud) qui emploient respectivement 410 et 200 personnes.

La production de ces trois usines sera déplacée «dans les prochains six à huit mois», vers d'autres sites aux États-Unis et au Canada, a précisé le porte-parole.

Heinz compte parallèlement vouloir embaucher 470 personnes dans cinq sites existants au Canada et aux États-Unis.

Une fois l'ensemble de ces mesures prises, le groupe emploiera 6800 personnes en Amérique du Nord.

Heinz a été racheté cette année par Berkshire Hathaway, la holding du milliardaire américain Warren Buffett, et le fonds brésilien 3G Capital, actionnaire majoritaire de la chaîne de restauration rapide Burger King, pour 28 milliards de dollars.