Le bénéfice net de Burger King (BKW) a fondu de 83% au troisième trimestre, quand le géant américain de la restauration rapide a vendu un plus grand nombre de ses restaurants à des franchisés dans le cadre d'une campagne de redressement.

ASSOCIATED PRESS

La firme privée de placements qui détient une participation majoritaire dans Burger King, 3G Capital, cherche à relancer l'entreprise depuis qu'elle l'a achetée en 2010. Elle tente notamment de réduire ses frais d'exploitation en adoptant un modèle d'affaires où les restaurants seront entièrement propriété des franchisés.

Pour la période de trois mois qui s'est terminée le 30 septembre, le profit de Burger King a glissé à 6,6 millions de dollars US ou 2 cents US par action, comparativement à 38,8 millions US ou 11 cents US par action l'an dernier. Son revenu ajusté se chiffre à 17 cents US par action, tandis que les analystes interrogés par FactSet anticipaient un bénéfice de 15 cents US par action.

Ses revenus ont reculé de 26% à 451,1 millions US, une performance néanmoins supérieure à ceux de 439,7 millions $ US anticipés par Wall Street. L'essentiel de ces revenus a été généré par la vente de restaurants à des franchisés.

Les ventes des restaurants comparables se sont améliorées de 1,4% à l'échelle mondiale mais de 1,6% au Canada et aux États-Unis. Elles ont avancé de 1,8% dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique et de 2,7% en Amérique latine et dans les Caraïbes, mais ont reculé de 2,2% en Asie-Pacifique en raison de la contre-performance de l'Australie et de la Corée.