(Washington) Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont reparties à la hausse aux États-Unis au cours de la dernière semaine de 2021, mais restent à un niveau très bas, alors que les employeurs font face à une pénurie de main-d’œuvre.

Publié le 6 janvier
Agence France-Presse

Du 26 décembre au 1er janvier, 207 000 personnes se sont inscrites au chômage pour recevoir une allocation, soit 7000 de plus que la semaine précédente, selon les chiffres du département du Travail publiés jeudi.

C’est aussi plus que les 198 000 attendus par les analystes.

Les chiffres de la semaine précédente ont par ailleurs été révisés à la hausse, à 200 000 au lieu de 198 000 initialement annoncé.

La moyenne des inscriptions sur quatre semaines grimpe elle aussi, et s’établit à 204 500 (+4750 par rapport à la semaine précédente).

Ces niveaux restent très bas, car les employeurs, qui peinent à trouver des salariés, hésitent à licencier.

Au total, 1,7 million de personnes étaient bénéficiaires d’une allocation chômage au cours de la semaine du 12 au 18 décembre, selon les données les plus récentes disponibles, également publiées jeudi, soit 199 869 de moins que la semaine précédente.

Ils étaient plus de 20 millions l’an dernier à la même époque.

Le rapport officiel sur l’emploi de décembre sera publié vendredi par le ministère du Travail. Les analystes s’attendent à ce que 440 000 emplois aient été crées, secteurs privé et public confondus, le double de novembre, avec un taux de chômage en recul de 0,1 point, à 4,1 %.

Le seul secteur privé a créé le mois dernier 807 000 emplois, le niveau le plus élevé depuis le mois de mai, a indiqué mercredi le cabinet ADP. Au total pour 2021, plus de 6 millions d’emplois privés ont été créés, mais il en manque toujours 4 millions par rapport au niveau d’avant la crise.

De nombreuses personnes ont pris leur retraite de façon anticipée depuis le début de la pandémie, craignant pour leur santé et profitant de la forte hausse de la valeur de leur bien immobilier ou de leur portefeuille d’actions.

Parallèlement, les démissions grimpent depuis plusieurs mois à des niveaux jamais vus, le plus souvent avec, en poche, une offre pour un autre emploi.