L’année 2022 sera celle de Montréal, estiment les principaux acteurs du tourisme de la métropole, qui ont bon espoir qu’elle retrouvera ses visiteurs internationaux. Et pour les attirer, le gouvernement du Québec investit plus de 12 millions pour développer des projets touristiques afin d’éviter la disparition de certains attraits et renouer avec des records de fréquentation.

Nathaëlle Morissette
Nathaëlle Morissette La Presse

« Je suis confiante que les touristes internationaux vont revenir en 2022 », a affirmé la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, au cours d’un point de presse tenu vendredi dans la métropole. Elle était en compagnie du président-directeur général de Tourisme Montréal, Yves Lalumière.

Ainsi, le festival Montréal en lumière, le Festival mondial de la bière et la Cité des arts du cirque comptent parmi ceux qui ont reçu des fonds. En tout, une douzaine de projets seront développés et la plupart seront réalisés en 2022. Dès l’hiver, les Montréalais pourront patiner sur la place des Festivals, a-t-on également annoncé.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Caroline Proulx, ministre du Tourisme

Partout dans le monde, la pandémie a porté un dur coup à l’industrie touristique, particulièrement pour les grands centres urbains, dont Montréal, qui est de loin la région qui a subi la plus importante baisse de fréquentation touristique depuis le début de cette crise sanitaire.

Caroline Proulx, ministre du Tourisme

C’est en raison de ce dur coup que le gouvernement veut soutenir certains organismes et attraits « qui ne doivent pas disparaître du paysage montréalais ». « Leur perte aurait un effet négatif sur notre capacité à profiter de la relance post-COVID », ajoute Mme Proulx.

Alors qu’en 2019, la métropole avait atteint des niveaux de fréquentation records avec 11 millions de visiteurs, ils n’étaient que 1 million l’an dernier. Pour la présente année, Yves Lalumière croit pouvoir atteindre les 2 millions de touristes.

Il mise toutefois sur 2022 pour que la ville retrouve son dynamisme touristique d’avant la COVID-19, à condition que les frontières rouvrent.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, et le PDG de Tourisme Montréal, Yves Lalumière, vendredi lors de l’annonce de l’aide de 12 millions pour développer des projets touristiques dans la métropole

« On peut s’attendre à une année spectaculaire [en 2022], soutient M. Lalumière. C’est notre objectif, avec l’aide du ministère du Tourisme, d’arriver [à répéter] la performance record de 2019, donc 11,4 millions de visiteurs [d’ici] les prochains trois à quatre ans. »

« On va espérer que le premier ministre [du Canada] Justin Trudeau pourra faire des annonces rapides et importantes pour le secteur du tourisme », a-t-il toutefois ajouté, rappelant dans la foulée que les transporteurs aériens ont besoin de prévisibilité pour redémarrer leurs activités.

« On est confiants qu’il y aura des avancées très bientôt pour qu’on puisse aller chercher un potentiel d’Américains, de Français. Montréal va retrouver rapidement, en 2022, une clientèle internationale. » Environ 2,5 millions d’Américains viennent au Québec annuellement, ce qui représente près de 25 % de la clientèle.

L’été 2021

D’ici là, M. Lalumière assure que Montréal mérite d’être visité au cours de la présente saison estivale. « Il y a tellement de choses à faire à Montréal », a-t-il tenu à dire en vantant les mérites de la montagne, du fleuve, des pistes cyclables et des nombreux parcs.

« On le voit déjà cette année que c’est meilleur que l’été touristique de l’an dernier, a ajouté Mme Proulx, qui rentre d’une tournée au Québec. La réouverture des frontières avec l’Ontario est une exceptionnelle nouvelle pour Montréal. »

Dans le but d’attirer davantage de Québécois dans la métropole, la ministre a souligné qu’un rabais de 50 % était accordé aux vacanciers qui achètent un forfait Explore Québec sur la route (nuitée et activités) pour aller à Montréal.