(Ottawa) Le Canada a affiché un excédent commercial de marchandises de 594 millions en avril, la pénurie mondiale de puces à semi-conducteur ayant nui tant aux importations qu’aux exportations du secteur automobile, a indiqué mardi Statistique Canada.

La Presse Canadienne

Le résultat d’avril se comparait à un déficit révisé de 1,3 milliard pour le mois de mars, a précisé l’agence fédérale.

L’économiste Omar Abdelrahman, de la Banque TD, a noté que les perturbations à la chaîne d’approvisionnement mondiale ne s’étaient pas limitées à l’économie canadienne et que le portrait de la demande étrangère sous-jacente à venir du côté des exportations restait solide.

« Le plus grand partenaire commercial du Canada, les États-Unis, est témoin d’une solide reprise économique et de solides perspectives manufacturières, soutenues par une réouverture hâtive et des mesures de relance financière de taille », a écrit M. Abdelrahman.

La pénurie mondiale de puces à semi-conducteurs a cependant nui au secteur automobile et a forcé l’industrie du montage de véhicules à réduire sa production, a précisé l’agence fédérale.

Les exportations ont diminué de 4,7 % en avril pour s’établir à 49,6 milliards, les importations de véhicules automobiles et de leurs pièces ayant diminué de 22,1 %. En excluant les véhicules automobiles et leurs pièces, les importations ont diminué de 1,3 %.

Entre-temps, les exportations ont reculé de 1,0 % à 50,2 milliards en avril, alors que les exportations de véhicules automobiles et de leurs pièces ont reculé de 18,1 %. En excluant les véhicules automobiles et leurs pièces, les exportations ont grimpé de 1,6 %.

L’excédent du Canada avec les États-Unis a augmenté à 6,4 milliards en avril, par rapport à celui de 4,2 milliards enregistré en mars. Ce résultat était attribuable à une baisse des importations, mais aussi à une augmentation des exportations en raison des livraisons aux États-Unis de produits de la mer et de bois d’œuvre.

Le déficit commercial du Canada avec les pays autres que les États-Unis s’est établi à 5,8 milliards en avril, alors qu’il avait été de 5,5 milliards en mars.

Exprimées en volume, les importations ont diminué de 6,8 % en avril, tandis que les exportations ont reculé de 3,5 %.

Les exportations de services ont reculé de 2,2 % en avril à 9,3 milliards en avril, tandis que les importations de services ont avancé de 2,2 % à 9,5 milliards, a aussi annoncé mardi Statistique Canada.

L’excédent commercial du Canada pour les biens et services combinés a atteint 368 millions en avril, a précisé l’agence fédérale.