(Québec) Le gouvernement Legault a annoncé jeudi qu’il bonifiait le volet tourisme du Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) en faisant passer « le plafond de la partie pardonnable du prêt de 100 000 $ à 250 000 $ ».

Publié le 18 févr. 2021
Hugo Pilon-Larose
Hugo Pilon-Larose La Presse

« Ça signifie que toutes les entreprises qui disposent d’un prêt au PACTE Tourisme de plus de 250 000 $ vont voir un allégement sur leur endettement, et c’est plus de 70 % des dossiers actifs qui vont donc bénéficier de cette première bonification », a affirmé jeudi la ministre du Tourisme, Caroline Proulx.

Québec ajoute aussi une « radiation additionnelle correspondant à 100 % des dépenses en énergie défrayées entre janvier et juin 2021, pour un maximum de 35 000 $ par mois, par établissement, pour les grandes entreprises ».

« On le sait que l’énergie, c’est un frais fixe qui est important pour les entreprises, notamment pour les stations de ski, évidemment, pour les spas et pour les hôtels de grande taille. […] En additionnant le pardon sur le montant du prêt et le pardon sur les coûts d’énergie, une entreprise pourrait potentiellement aller chercher jusqu’à 460 000 $ de pardon », a précisé Mme Proulx, précisant que les hôtels de 300 chambres et plus et les entreprises ayant au moins quatre résidences touristiques ont désormais accès au programme.

Selon la ministre du Tourisme, l’ajustement du PACTE Tourisme était rendu nécessaire en raison de la crise sanitaire qui se poursuit.