(Washington) Une dizaine de sénateurs républicains ont proposé dimanche au président Joe Biden un projet de loi alternatif à son gigantesque plan de sauvetage de l’économie, arguant que le leur pourrait faire consensus entre les deux partis, a annoncé l’une d’entre eux.

Publié le 31 janv. 2021
Agence France-Presse

« J’ai rejoint un groupe de 10 sénateurs républicains en écrivant au président Biden aujourd’hui pour lui proposer un projet de loi alternatif au projet de sauvetage d’urgence, capable de recueillir un soutien bipartisan », a annoncé Susan Collins, sénatrice du Maine sur Twitter.

Mme Collins, qui a publié la lettre sur son site internet, précise qu’elle a demandé une réunion avec le président démocrate pour en discuter en détail.

« Les sénateurs dévoileront les détails de leur proposition lundi », a-t-elle également indiqué.

« Nous avons reçu la lettre et nous l’examinerons certainement au cours de la journée », a commenté Brian Deese, le conseiller économique de la Maison-Blanche sur la chaîne de télévision CNN.

Il a souligné que « les dispositions » du plan du président avaient été « calibrées » pour surmonter la crise économique actuelle.  

« Nous venons de vivre la pire année économique » depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, a-t-il ajouté, déplorant que 30 millions d’Américains n’aient pas assez à manger.

Joe Biden avait dévoilé le 14 janvier un plan de sauvetage de 1900 milliards de dollars qui doit sortir les États-Unis du marasme économique.

Chèques aux familles, fonds pour rouvrir les écoles, argent pour accélérer tests et vaccins, liquidités pour les petites entreprises, ou encore aide alimentaire renforcée : les mesures doivent répondre à l’urgence, et empêcher le pays de s’enfoncer plus avant dans la crise.

Mais les républicains estiment que ce montant est trop élevé et mettent en avant le creusement de la dette du pays.

Dans la lettre envoyée dimanche, signée notamment par Mitt Romney, ex-candidat à la Maison-Blanche, et le sénateur de l’Ohio Rob Portman, les élus républicains notent que « des milliards de dollars des précédents plans d’aide contre la COVID-19 n’ont pas été utilisés ».

En outre, ils souhaitent un vote à part sur le doublement du montant du salaire fédéral minimum, actuellement à 7,25 dollars de l’heure, disposition qui est incluse dans le projet de Joe Biden.

Les démocrates souhaitaient faire voter d’ici début février le plan de sauvetage.

Et cette semaine, ils ont laissé entendre qu’ils pourraient le faire voter par une majorité simple.