Alors que les mesures changent selon l’évolution de la crise, nous vous aidons à y voir plus clair en répondant à vos questions. Aujourd’hui, y a-t-il une aide du gouvernement pour ceux qui louent sur Airbnb ? Qu’en est-il des travailleurs autonomes et des entrepreneurs qui se payent en dividendes et non en salaire ? Que faire de son REER qui fond à vue d’œil ?

Isabelle Dubé Isabelle Dubé
La Presse

Y a-t-il une aide pour ceux qui louent des chambres ou des chalets sur Airbnb ou ailleurs, qui sont enregistrés à la CITQ, qui payent leurs taxes d’hébergement, la TPS et la TVQ, et qui déclarent leurs revenus à l’impôt ?

Jean-François Côté

Antoine Chaume, planificateur financier chez Lafond + Associés, a accepté de nous éclairer pour cette question. « Selon les critères actuels, une personne qui loue des chambres ou des chalets sur une plateforme en ligne est considérée comme recevant des revenus de biens, sauf si elle emploie cinq employés ou plus à temps plein tout au long de l’année. Elle ne serait donc pas admissible aux différentes aides gouvernementales, à l’heure actuelle. »

Les autres options offertes sont le report d’hypothèque de six mois ou le « compte d’urgence » pour les petites entreprises, qui offre des prêts sans intérêt si l’entreprise a versé de 50 000 à 1 million de dollars de salaires en 2019. « Comme un petit propriétaire immobilier qui n’est pas en mesure de louer son appartement et donc qui aura une perte de revenus locatifs », illustre-t-il.

Attention toutefois au report de paiements bancaires. Dans certaines institutions, cette solution peut nuire à votre cote de crédit.

Ce n’est pas clair à mes yeux si un professionnel cumulant deux emplois, qui garde seulement l’un des deux emplois, peut avoir recours à l’aide gouvernementale pour sa perte de revenu.

Estelle Pilote

Non. Selon le site du gouvernement du Canada, vous devez avoir arrêté de travailler en raison de la COVID-19 et être sans revenu d’emploi pour au moins 14 jours consécutifs compris dans la période de quatre semaines pour laquelle vous demandez la Prestation canadienne d’urgence (PCU).

Je ne vois toujours rien pour les retraités qui voient leurs milliers de dollars mourir de la COVID-19. Aucun assouplissement pour retirer dans les fonds pour payer nos factures.

Guylaine F.

Le gouvernement fédéral a annoncé une réduction de 25 % du retrait minimal exigé des fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR) pour 2020. Les programmes gouvernementaux mis en place actuellement sont pour les gens actifs sur le marché du travail, souligne Antoine Chaume, planificateur financier chez Lafond + Associés.

Les rentes des gouvernements fédéral et provincial ne sont pas diminuées, mais les retraités qui comptent sur leurs portefeuilles de placements pour assurer le niveau de leur coût de vie peuvent avoir des pertes de revenus considérables. Le planificateur financier recommande donc de limiter les retraits en attendant le retour à la hausse des marchés et de puiser, si c’est possible, dans des liquidités, dans un fonds d’urgence.

« Quelqu’un qui avait l’habitude de retirer 5 % de son portefeuille équilibré et qui a subi une baisse de 10 % à 15 % pourrait couper de deux à cinq ans la pérennité de son fonds de pension. »

« C’est rare que l’on va conseiller ça, soutient le planificateur, mais si la personne n’a pas de fonds d’urgence, mais une propriété, on va lui suggérer d’emprunter sur une marge de crédit hypothécaire, car les taux ont baissé. »

Je suis un consultant en ressources humaines et suis incorporé. Mon salaire est payé sous forme de prélèvements de dividendes. Tous mes contrats sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Ai-je droit à la PCU ?

Martin Lemay

Non. Selon le document Foire aux questions compilée par des professeures de droit de l’UQAM et des avocates en droit du travail, une personne qui est actionnaire unique de son entreprise et qui a opté pour des dividendes comme rémunération n’est pas admissible à la Prestation canadienne d’urgence.

Lorsqu’on est travailleur autonome, est-ce que le revenu minimum de 5000 $ pour la PCU est celui après avoir déduit les dépenses d’entreprises ou si c’est en fonction du total des honoraires reçus, donc avant d’avoir déduit les dépenses ?

Lise Michet Sickini

Ce sont les revenus nets d’entreprise pour un travailleur autonome ou une entreprise enregistrée, soit les revenus après avoir déduit les dépenses. Quelqu’un qui génère 100 000 $, mais qui déclare le même montant en dépenses, voire plus, ne peut pas avoir accès à la PCU.