(Ottawa) Le directeur parlementaire du budget estime que la nouvelle réduction d’impôt annoncée en décembre par le gouvernement libéral fédéral coûtera au trésor public 2,5 milliards de plus que prévu.

La Presse canadienne

Dans une estimation publiée mardi, le DPB indique que l’allégement fiscal entraînera une perte de recettes d’un peu moins de 21,5 milliards jusqu’en mars 2024 ; en décembre dernier, le ministère des Finances prévoyait plutôt un manque à gagner de 18,9 milliards.

Les libéraux de Justin Trudeau ont annoncé en décembre une augmentation graduelle du « montant personnel de base », à compter de cette année et échelonnée sur quatre ans.

Le montant personnel de base est le revenu qu’un particulier ou une famille peut gagner avant d’être imposé ; ce montant personnel de base passera de 12 300 $ en 2020 à 15 000 $ en 2023.

Lorsque la réduction sera pleinement mise en œuvre en 2023, les particuliers bénéficieront en moyenne d’économies annuelles d’impôt de 218 $, selon le DPB. Les couples avec enfants devraient réaliser des économies moyennes de 573 $ en 2023.

Le rapport estime par ailleurs que chez les particuliers, ceux gagnant entre 103 000 $ et 160 000 $ par année bénéficieront le plus de la réduction d’impôt. En 2023, ils réaliseront une économie moyenne de 347 $.