(Washington) Les États-Unis vont vendre de la dette à 20 ans pour financer le plus avantageusement possible un déficit grandissant, qui a dépassé l’année dernière les 1000 milliards de dollars, selon une annonce du Trésor faite jeudi.

Agence France-Presse

Le département du Trésor compte émettre les premières obligations d’une maturité de 20 ans au courant du premier semestre de cette année, précise un communiqué du ministère.

Les détails sur ces titres seront donnés le 5 février, ajoute le communiqué.

« Nous cherchons à financer le gouvernement au moindre coût possible pour les contribuables et nous allons continuer à examiner d’autres produits nouveaux qui correspondent à ces critères », a déclaré Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor.

La durée maximale des bons du Trésor américains est pour l’heure de 30 ans et M. Mnuchin a donc préféré opter pour une maturité intermédiaire entre les obligations à 10 ans et les titres à 30 ans.

Pour prendre sa décision, le Trésor a fait appel à l’avis d’un comité d’expert, mais aussi aux sociétés qui facilitent la vente des titres de la dette américaine connues sous le nom de « primary dealers » ou Spécialistes des Valeurs du Trésor en France par exemple.

Par conséquent « le Trésor est convaincu qu’il y aura une forte demande pour ces obligations à 20 ans de la part des investisseurs, ce qui permettra au Trésor d’accroître sa capacité de financement à long terme », souligne le communiqué.

Fin août, M. Mnuchin avait indiqué réfléchir à un autre instrument pour financer la dette, mais à très long terme celui-là et peu après son arrivée au Trésor en 2017 il avait demandé à ses équipes d’explorer la possibilité d’émettre des emprunts de très longue maturité.

Ces emprunts d’État à très long terme, comme sur 50 ou 100 ans, sont surnommés emprunts « Mathusalem », en référence au personnage biblique à la longévité légendaire.

Les besoins de financement de l’État fédéral sont gigantesques, l’administration Trump ayant pour le moment dépensé sans compter. Selon les projections du Congressionnal Budget Office (CBO), une entité indépendante qui évalue régulièrement les comptes de la nation, le déficit budgétaire fédéral dépassera les 1000 milliards de dollars par an sur la période 2020-2029, soit au total plus de 12 200 milliards.