Depuis le début de la pandémie, près de 10 000 restaurants ont cessé définitivement de servir des clients au pays alors que plus de la moitié des établissements encore ouverts ne passeront pas à travers les six prochains mois, selon les estimations de Restaurants Canada qui demande au premier ministre Justin Trudeau de former un comité visant à relancer l’industrie.

Nathaëlle Morissette Nathaëlle Morissette
La Presse

« Nous avons envoyé une lettre au premier ministre Justin Trudeau pour mentionner notre intérêt pour un groupe de travail national, a déclaré le vice-président affaires fédérales et Québec de Restaurants Canada, David Lefebvre au cours d’un point de presse, mardi. Nous voulons créer un forum de consultations unissant les leaders de l’industrie et les décideurs publics afin de gérer la relance dans notre secteur. »

M. Lefebvre a rappelé du même souffle que 65 % des restaurateurs fonctionnaient à perte et ne s’attendaient pas à renouer avec les profits d’ici au moins un an. On souhaite donc que le gouvernement fédéral maintienne ses programmes d’aide.

Par ailleurs, l’association nationale qui représente des restaurants et des services alimentaires partout au Canada demande la réouverture des salles à manger. « Nous on veut que ça rouvre le plus rapidement possible, affirme David Lefebvre. On comprend qu’il y a des restrictions qui vont demeurer tant qu’il n’y aura pas de vaccination massive. On se demande pourquoi le secteur de la restauration est fermé au complet. On est prêts à travailler demain matin à des protocoles de réouverture, en tout respect des exigences de la santé publique. »

D’ici là, Restaurants Canada a lancé une vaste compagne vidéo pour faire comprendre à la population les réalités de l’industrie et les inciter à encourager les établissements notamment en commandant des repas pour emporter.