(Ottawa) Les ventes des grossistes canadiens ont progressé de 0,9 % pour atteindre 66,2 milliards en septembre, stimulées par les gains dans le secteur des produits alimentaires, des boissons et du tabac et celui des articles personnels et ménagers, a indiqué mardi Statistique Canada.

La Presse Canadienne

Les économistes s’attendaient en moyenne à une augmentation de 0,4 %, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Les ventes du sous-secteur des produits alimentaires, des boissons et du tabac ont grimpé de 3,6 % à 12,4 milliards, soutenues par une augmentation des ventes de 4,2 % de l’industrie des produits alimentaires.

Il s’agissait de la plus forte augmentation, tant pour ce sous-secteur que pour cette industrie, depuis leur croissance de 7,7 % chacune en mars, au début de la pandémie, alors que les consommateurs faisaient des réserves en prévision des confinements et des pénuries.

Les ventes du sous-secteur des articles personnels et ménagers ont progressé de 3,4 % à 10,0 milliards, grâce à un gain de 7,2 % de l’industrie des produits et fournitures pharmaceutiques.

Exprimées en volumes, les ventes des grossistes ont diminué de 0,2 %, a précisé Statistique Canada.