(Washington) Les dépenses des ménages aux États-Unis ont augmenté plus que prévu en août (+1 %), mais leurs revenus ont baissé plus qu’escompté (-2,7 %) par les analystes, certaines aides gouvernementales ayant expiré, selon les données du département du Commerce publiées jeudi.

Agence France-Presse

Les analystes tablaient sur une hausse des dépenses de 0,6 % et des revenus en baisse de 2 %.

Quant aux prix à la consommation, ils se sont accrus de 0,3 %, selon l’indice PCE, conforme aux attentes.

Au printemps, en pleine pandémie, le Congrès avait voté un plan d’aide à l’économie massif qui comprenait notamment une allocation chômage exceptionnelle de 600 dollars par semaine.

Cette aide, qui avait empêché des millions de foyers de sombrer dans la pauvreté et avait permis de faire repartir les dépenses de consommation, a expiré fin juillet.

Sa prolongation n’a jamais fait débat, mais démocrates et républicains ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur un montant : les républicains proposaient de l’abaisser à 200 dollars quand les démocrates voulaient conserver 600 dollars.

Le président américain Donald Trump avait finalement tranché en signant un décret le 8 août pour octroyer 300 dollars par semaine en prestations de chômage améliorées financées par le gouvernement fédéral.  

Il avait aussi appelé les États à verser 100 dollars supplémentaires par semaine tout en leur laissant le choix de participer ou non à cette aide.

Mais la totalité de l’enveloppe reste inférieure aux prestations versées jusqu’à la fin juillet. Et le marché de l’emploi reste sinistré dans certains secteurs comme l’hôtellerie et le tourisme qui employaient un grand nombre de personnes.