(Ottawa) Les ventes des fabricants canadiens ont grimpé pour un troisième mois consécutif en juillet, mais elles sont toujours restées en deçà de leurs niveaux d’avant la pandémie, a indiqué mardi Statistique Canada.

La Presse Canadienne

La valeur des ventes manufacturières a augmenté de 7 % pour atteindre 53,1 milliards en juillet, soutenue par les gains dans le secteur des véhicules automobiles et de leurs pièces, mais elles restaient encore inférieures de 5,4 % au niveau de février.

Les économistes s’attendaient à une augmentation de 8,7 % pour juillet, selon les prévisions recueillies par la société de données financières Refinitiv.

« Alors que le niveau des ventes reste en deçà de ce qu’il était en février, la tendance à la hausse des derniers mois indique que l’activité se normalise », a écrit Sri Thanabalasingam, économiste principal à la Banque TD, dans un rapport.

Cependant, M. Thanabalasingam a ajouté que la partie la plus simple de la récupération était terminée et que la suite des choses serait plus difficile.

« La réouverture des économies et la demande refoulée ont alimenté les augmentations au cours des derniers mois. À l’avenir, les consommateurs épargneront davantage et les entreprises seront plus réticentes à investir, alors la croissance des ventes manufacturières diminuera probablement », a-t-il écrit.

Les ventes des fabricants ont augmenté dans 13 des 21 industries en juillet.

Les ventes de l’industrie du matériel de transport ont augmenté de 24,1 % en juillet, stimulées par un gain de 32,9 % dans les véhicules automobiles, les constructeurs automobiles ayant raccourci ou annulé leurs fermetures estivales cette année. Les ventes de pièces de véhicules automobiles ont augmenté de 38,9 %.

La hausse des prix et des volumes a aidé les ventes de produits du pétrole et du charbon à grimper de 13 % en juillet, mais elles ont diminué de 39,4 % d’une année à l’autre. Les ventes de l’industrie des produits en plastique et en caoutchouc ont augmenté de 15,1 %.

Les ventes de produits alimentaires ont chuté de 1,7 % en juillet en raison de la baisse des ventes de fruits de mer.

Statistique Canada a noté que les ventes de homard avaient été perturbées après que le gouvernement chinois a adopté de nouvelles mesures de test en juin pour les importations de homards vivants et transformés avant qu’ils ne puissent entrer dans le pays.

Exprimées en dollars constants, les ventes des fabricants ont augmenté de 6,1 %, ce qui indique qu’un volume plus élevé de produits a été vendu en juillet.