(Washington) Les prix à la consommation aux États-Unis ont augmenté de 0,6 % en juillet, comme en juin mais plus qu’attendu, selon l’indice CPI publié mercredi par le département du Travail.

Agence France-Presse

Les analystes attendaient une hausse de 0,3 %.

L’inflation a été tirée par la hausse des prix du pétrole, comme le mois passé. Ceux-ci ont bondi de 5,6 %, faisant augmenter de 2,5 % les prix de l’énergie.

En revanche, les prix des produits alimentaires ont reculé de 0,4 %.

En excluant les prix volatils des secteurs alimentaire et énergétique, l’inflation dite sous-jacente a enregistré sa plus forte hausse depuis janvier 1991 (+0,6 %).

Les prix des assurances automobiles ont nettement augmenté, comme le mois précédent, indique le département du Travail dans son communiqué.

Les prix à la consommation étaient repartis à la hausse en juin, après trois mois de recul en raison de la COVID-19.

Sur un an, la hausse est de 1 %. La Banque centrale américaine, la Fed, vise une inflation annuelle de 2 %.