(Ottawa) L’économie canadienne a créé près d’un million d’emplois en juin et le chômage a reculé à 12,3 %, alors que le ralentissement de la progression de l’épidémie a permis de lever la plupart des restrictions, a indiqué vendredi Statistique Canada.

Agence France-Presse

La reprise économique a permis la création de 953 000 emplois (+5,8 %) le moins dernier, soit près du double des prévisions des analystes qui tablaient en moyenne sur 550 000 créations.

Ave les 290 000 de créations en mai, le marché du travail canadien a ainsi déjà récupéré environ 40 % des quelque 3 millions d’emplois perdus depuis le début de la pandémie en février.

Le taux de chômage a baissé de 1,4 point en juin, après avoir atteint le chiffre record de 13,7 % en mai, soit le taux le plus élevé depuis 1976, depuis que des données comparables sont publiées.

« Même s’il s’agit de la plus forte baisse mensuelle jamais enregistrée, le taux de chômage demeure beaucoup plus élevé qu’en février », où il plafonnait à 5,6 %, souligne Statistique Canada.

Les créations d’emploi en juin ont été réparties entre travail à temps plein (+488 000) et travail à temps partiel (+465 000).

Le nombre de Canadiens travaillant à domicile a par ailleurs diminué d’environ 400 000.

Après être demeuré stable en mai, le nombre de personnes mises à pied temporairement a reculé de 29,1 % en juin et ce chiffre « devrait diminuer », à mesure que les restrictions liées à la COVID-19 sont assouplies et que l’activité économique redémarre.  

Le Québec a enregistré une baisse du taux de chômage de 3 points, pour s’établir à 10,7 %.

En juin, toutes les provinces ont enregistré une hausse de l’emploi et une baisse des absences associées à la COVID-19.