(Washington) L’activité du secteur manufacturier aux États-Unis s’est contractée en août pour la première fois depuis trois ans, sous l’effet des incertitudes entourant le commerce, selon l’indice de l’association professionnelle ISM publié mardi.

Agence France-Presse

L’indice ISM manufacturier a perdu 2,1 points de pourcentage, à 49,1 points en août.  Les analystes s’attendaient à ce que la croissance se maintienne à 51,3 % alors que ce baromètre signale un recul lorsque qu’il passe au-dessous de 50 points.

« Les commentaires des personnes interrogées reflètent une chute notable de la confiance des entreprises », explique l’association des directeurs d’achats dans un communiqué.

« Août a vu la fin progressive de 35 mois d’expansion du secteur manufacturier », avec une demande et des nouvelles commandes en repli, des exportations en chute et une consommation qui diminue.

C’est le plus bas niveau pour cet indice depuis janvier 2016.

« Les questions commerciales demeurent le plus grand problème, qui se reflète dans l’important recul des nouvelles commandes à l’exportation », a indiqué Timothy Fiore, responsable de l’enquête de l’ISM.

Parmi les composantes de l’indice, les nouvelles commandes ont perdu 3,6 points à 47,2 %, la production est en repli de 1,3 point à 49,5 % tandis que l’emploi également est en retrait à 47,4 % (-4,3 points).

« C’est un rapport bien sombre », a commenté Ian Shepherdson notant l’impact du ralentissement de la Chine et de la guerre commerciale. Il a relevé que l’indice des commandes à l’exportation, en  chutant de 4,8 points à 43,3 %, était tombé au plus bas depuis avril 2009.