(Washington) Le président des États-Unis Donald Trump a affirmé vendredi soir qu’il n’empêcherait pas le patron de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, de démissionner.

Agence France-Presse

« Souhaitez-vous qu’il démissionne ? », lui a demandé un journaliste avant son départ pour le sommet du G7 en France. « S’il le faisait, je ne l’en empêcherais pas », a répondu le milliardaire républicain en évoquant cet homme qu’il a nommé en début d’année 2018, mais qu’il critique régulièrement avec véhémence.

« Je ne pense pas qu’il fait un bon boulot. Je ne pense pas que ça soit un très bon joueur d’échecs », a-t-il ajouté.

Plus tôt dans la journée, Donald Trump s’était demandé si Jerome Powell, qu’il accuse de brider l’économie américaine, était « un pire ennemi » que le président chinois Xi Jinping.  

M. Trump reproche à la Banque centrale d’avoir remonté fin 2018 les taux trop vite et provoqué un renforcement du dollar, ce qui handicape les États-Unis en pleine guerre commerciale.  

Les violentes attaques de Donald Trump contre la banque centrale des États-Unis rompent avec toutes les traditions d’indépendance de la Fed.