Source ID:b84205407756350cb72c6feba637314d; App Source:StoryBuilder

Le patron d'Encana dénonce les règles canadiennes

Doug Suttles... (PHOTO JEFF MCINTOSH, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Doug Suttles

PHOTO JEFF MCINTOSH, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

La Presse Canadienne
Calgary

Le grand patron d'Encana a affirmé mercredi que la région pétrolière et gazière de Montney, dans l'Ouest canadien, serait deux à quatre fois plus productive si elle se trouvait aux États-Unis, avec leurs systèmes de réglementation plus efficaces.

Selon Doug Suttles, l'énorme formation d'hydrocarbures qui traverse la frontière entre l'Alberta et la Colombie-Britannique peut concurrencer les gisements de pétrole de schiste du Texas, mais elle est freinée par un système de réglementation « fastidieux » et par l'incapacité des petits producteurs canadiens d'avoir accès à des capitaux de développement.

Encana a construit avec son partenaire certaines des installations les plus écoénergétiques de la région pour traiter le gaz qu'elle produit, a fait valoir M. Suttles, mais il est « ridicule » que les années nécessaires pour obtenir un permis soient plus longues que le temps nécessaire à la construction des installations.

M. Suttles s'exprimait dans le cadre d'une table ronde du forum sur l'énergie organisé par PwC à Calgary. Ses participants se sont notamment intéressés à ce que le secteur de l'énergie du Canada pouvait faire pour accroître sa compétitivité.

Reynold Tetzlaff, dirigeant national de l'énergie chez PwC, a affirmé qu'il était essentiel de construire des pipelines pour acheminer les produits vers le marché, à commencer par l'expansion de l'oléoduc Trans Mountain, qui pourrait être approuvé par le gouvernement fédéral le mois prochain.

Il a ajouté que les politiciens canadiens devaient également coopérer pour mettre en place une politique énergétique nationale crédible.

M. Suttles a affirmé que « la complexité et les incertitudes du processus réglementaire étaient d'une magnitude bien plus élevée » au Canada, où Encana produit environ le tiers de son pétrole et de son gaz naturel, par rapport aux États-Unis.

« La formation de Montney est actuellement le secteur de croissance le plus important au Canada. C'est sur celui-ci que nous concentrons notre attention. S'il se trouvait aux États-Unis, sa production serait probablement supérieure de deux, trois ou quatre fois à celle d'aujourd'hui », a-t-il affirmé.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer