Source ID:649f5e9f-b185-4ba9-bb85-77d00d533cd2; App Source:alfamedia

St-Hubert développera encore plus de marques de Cara au Québec

Annoncé à la fin de 2017, le mariage... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Annoncé à la fin de 2017, le mariage St-Hubert et Harvey's a été consommé récemment avec l'inauguration d'un établissement St-Hubert pourvu d'un mini-comptoir Harvey's dans l'arrondissement de Saint-Laurent.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Après Harvey's, St-Hubert pourrait développer les chaînes de restaurants Bier Markt et New York Fries au Québec.

Pierre Rivard, président et chef de la direction... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Pierre Rivard, président et chef de la direction de Groupe St-Hubert, a tenu une conférence, hier, devant des membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

« On regarde le portefeuille de Cara, a dit Pierre Rivard, président et chef de la direction de Groupe St-Hubert, en marge d'une conférence donnée devant des membres de la chambre de commerce du Montréal métropolitain, hier. On essaie de trouver des vecteurs qui vont être des compléments à notre marque. Vous comprendrez qu'il n'y aura pas de Swiss Chalet. »

Cara, qui possède 16 marques de restaurants (dont Swiss Chalet, Montana's et Harvey's), a acheté St-Hubert il y a près d'un an au coût de 537 millions de dollars.

Annoncé à la fin de 2017, le mariage St-Hubert et Harvey's a officiellement été consommé. Récemment, St-Hubert a inauguré un établissement avec un mini-comptoir Harvey's dans l'arrondissement de Saint-Laurent. Tandis que l'entreprise a ouvert un combo St-Hubert Express-resto Harvey's à Pointe-aux-Trembles.

« Nous sommes devenus responsables de la majorité des activités de restauration de Cara pour le Québec. Au cours des prochaines années, nous visons l'ouverture de 50 nouveaux restaurants Harvey's. » - Pierre Rivard, président et chef de la direction de Groupe St-Hubert

St-Hubert est responsable de trouver les franchisés et les emplacements. Le projet est évalué à environ 50 millions. « Cela faisait longtemps que nous désirions trouver la formule gagnante pour établir des restaurants St-Hubert en région, confie Pierre Rivard. C'était malheureusement difficile à rentabiliser, malgré le grand nombre de demandes que nous recevions. Nous pouvons de cette façon nous implanter dans des marchés qui nous étaient auparavant inaccessibles. »

« NOTRE DÉCISION A ÉTÉ EXCELLENTE »

Le président soutient ne pas regretter du tout l'achat de St-Hubert par Cara. « Bien que cette annonce ait créé une certaine onde de choc, notre décision a été excellente, estime-t-il. La philosophie de gestion et les valeurs fondamentales de nos deux entreprises sont similaires. Pour Cara, le partenariat avec St-Hubert était très complémentaire à ses activités, car elle était moins présente dans le secteur de la restauration du Québec et ses produits, très peu vendus en épicerie. »

St-Hubert compte d'ailleurs augmenter la vitesse avec laquelle développer, transformer et intégrer dans les épiceries d'autres produits Cara. « Montana's va s'en venir cette année, indique Pierre Rivard. Des sauces Swiss Chalet et des soupes également, en plus des pâtés au poulet et des côtes levées. Nous avons investi des millions pour soutenir la croissance de la production, dont 5 millions juste cette année. Les produits partent si vite que nos usines doivent tourner à plein régime ! »




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer