Les prix des logements aux États-Unis ont de nouveau reculé en juillet, selon l'enquête Case Shiller publiée mardi par Standard & Poor's.

Publié le 29 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le prix moyen des logements à la vente dans les 20 plus grandes métropoles américaines s'est replié de 0,2% en juillet, après avoir été dans le rouge au cours des deux mois précédents en données corrigées des variations saisonnières.

Sur un an, les prix de l'immobilier dans ces villes demeurent en hausse de 5%, comme s'y attendaient les analystes.

L'indice montre que sur un mois en données corrigées des variations saisonnières plusieurs villes de la côte ouest ont vu leurs prix continuer de grimper comme San Diego (+0,8%), Portland (+0,6%) ou encore Dallas (+0,6%) dans l'ouest. En revanche Chicago (-1,2%) et Detroit (-0,9%) dans le Midwest sont en net recul.

Sur un an, San Francisco (+10,4%), Denver (+10,3%) et Dallas (+8,7%) sont les villes qui ont enregistré la plus forte hausse immobilière.

«La tendance récente des prix mesurés par l'indice Case Shiller a été stagnante voire en recul mais nous doutons qu'elle reflète ce qui se passe vraiment sur le marché des logements anciens où les ventes ont fortement progressé cette année», a commenté Ian Shepherdson, économiste en chef pour Pantheon Macroeconomics.