Les chiffres des promesses de ventes de logements aux États-Unis ont surpris les analystes en essuyant un net recul en août, selon les chiffres de l'Association nationale des agents immobiliers (NAR) publiés lundi.

Publié le 28 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Elles se sont repliées de 1,4% par rapport à juillet alors que les analystes tablaient sur une progression de 0,5%.

Sur un an, les promesses de ventes affichent toutefois une nette progression 6,1%, marquant un 12e mois consécutif de hausse.

«Les promesses de ventes ont commencé à baisser à la moitié de l'été car les acheteurs ont été freinés par des prix en hausse et le faible nombre de logements disponibles et abordables», a indiqué Lawrence Yun, chef économiste du NAR, cité dans le communiqué.

Selon l'expert, le marché pourrait par ailleurs aller au devant de quelques obstacles dans les semaines à venir, liées notamment à une possible crise budgétaire aux États-Unis et le risque d'une fermeture partielle des services publics.

«La possibilité d'une (paralysie) du gouvernement et l'instabilité actuelle sur les marchés boursiers pourraient pousser les ménages à retarder les transactions pour le moment», ajoute M. Yun.

L'indice des promesses de ventes est un indicateur avancé du marché immobilier qui rend compte de transactions qui seront formalisées souvent un à deux mois plus tard.