Source ID:; App Source:

Valeant veut se concentrer sur de plus petites acquisitions en 2015

La firme pharmaceutique Valeant (T.VRX) prévoit se concentrer... (PHOTO PC)

Agrandir

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowits
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

La firme pharmaceutique Valeant (T.VRX) prévoit se concentrer sur l'acquisition de petites et moyennes entreprises du secteur privé, en 2015, après avoir consacré beaucoup d'efforts pour tenter, en vain, de mettre la main sur la Californienne Allergan.

«C'est notre histoire. C'est en quelque sorte notre filon, maintenant (...) et c'est ce à quoi on devrait s'attendre pour 2015», a affirmé le chef de la direction de l'entreprise de Laval, Michael Pearson, lors d'une conférence de presse, jeudi, sur les perspectives de Valeant pour la nouvelle année.

L'entreprise a dépensé un total de 1,3 milliard $ US pour mettre la main sur 25 acquisitions au cours de la dernière année, incluant deux au quatrième trimestre. Parmi les plus de 100 occasions d'entente qu'elle évalue, la plupart correspondent à ce modèle. Cependant, M. Pearson a indiqué qu'il n'excluait pas la possibilité de réaliser une grosse acquisition si jamais le prix était bon.

Valeant a indiqué aux analystes avoir l'intention de se concentrer principalement sur les ententes dans les secteurs en forte croissance dans certaines régions comme l'Asie, le Moyen-Orient, l'Amérique du Sud et l'Afrique, ainsi que les États-Unis.

Selon M. Pearson, la société va se montrer disciplinée dans les montants investis et n'a pas du tout l'intention d'utiliser les actions de Valeant pour financer une transaction, comme elle a offert de le faire pour acquérir Allergan. Cette offre était évaluée à près de 55 milliards $ US lorsque M. Pearson a jeté l'éponge.

«Nous croyons que nous somme significativement sous-évalués et nous croyons que si nous atteignons ou surpassons (les cibles de ces prévisions), notre action va en fait se retrouver où elle devrait être», a-t-il estimé. «Alors on nous verra rarement utiliser notre action pour une transaction.»

L'action de Valeant a atteint jeudi matin le sommet historique de 185,28 $ à la Bourse de Toronto. Elle a clôturé à 182,28 $, en hausse de 10,64 $, soit 6,2 %.

M. Pearson a en outre dévoilé avoir signé un nouveau contrat de cinq ans qui élimine son salaire de base pour que sa rémunération soit entièrement reliée à l'atteinte de cibles de croissance annuelle de plus de 10 %.

Le patron de Valeant a confié aux analystes qu'il croyait que sa tentative d'acquérir Allergan, le fabricant du Botox, aurait été couronnée de succès si Actavis n'avait pas présenté une offre plus élevée, soit 66 milliards $ US en espèces et en actions.

«Je reste convaincu que Valeant et Allergan étaient faites l'une pour l'autre et que l'union aurait finalement eu lieu s'il n'y avait pas eu d'autre offre.»

Valeant a également indiqué qu'elle s'attendait cette année à une hausse de 14 à 15 % de ses revenus comparativement à 2014, et prévoit que son bénéfice et son flux de trésorerie augmenteront encore plus rapidement.

L'entreprise s'attend à des revenus allant de 9,2 milliards $ US à 9,3 milliards $ US en 2015, ce qui représenterait une hausse comparativement aux revenus estimés de 8,1 milliards $ US enregistrés l'année dernière.

Valeant estime par ailleurs que son bénéfice sera de 10,10 $ US à 10,40 $ US par action en 2015, comparativement aux 8,32 $ US estimés en 2014, tandis que ses flux de trésorerie tirés des activités devraient dépasser 3,1 milliards $ US, contre environ 2,5 milliards $ US en 2014.

«Tous nos succès de 2014 et nos perspectives pour 2015 et au-delà continuent de valider le fait que le modèle d'affaires de Valeant est durable et qu'il crée de la valeur», a affirmé M. Pearson.

Les plus récentes projections de la société dépassent légèrement les attentes des analystes. Ceux-ci visent des revenus d'environ 9,1 milliards $ US et un bénéfice de 10,06 $ US par action en 2015, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

Valeant a aussi révisé à la hausse ses prévisions pour le quatrième trimestre. Elle table désormais sur un bénéfice de plus de 2,55 $ US par action à partir de revenus totalisant 2,2 milliards $ US.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer