Le moral des ménages aux États-Unis a reculé en novembre surprenant les analystes, selon l'indice de confiance des consommateurs américains publié mardi par le Conference Board.

Publié le 25 nov. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'indice s'est établi à 88,7 contre 94,1 en octobre (chiffre révisé en légère baisse).

Les analystes s'attendaient à ce que le moral des ménages progresse encore à 96.

Selon Lynn Franco, directrice des indicateurs au Conference Board, «la confiance des consommateurs accuse un retrait en novembre, surtout dû à un moindre optimisme en ce qui concerne les attentes à court terme».

«Les consommateurs se sont montrés moins confiants vis-à-vis des conditions économiques actuelles (91,3 contre 94,4 le mois d'avant) mais aussi du marché de l'emploi», a-t-elle poursuivi. Elle a ajouté toutefois que les attentes en terme de revenus demeuraient inchangées et que celles concernant les prix de l'essence restaient basses «ce qui devrait aider à doper les ventes de fin d'année».

Selon l'enquête du Conference Board, les consommateurs qui estiment que les conditions d'affaires actuelles sont bonnes se révèlent moins nombreux, passant de 24,5% à 24%.

Le marché de l'emploi est vu en légère détérioration, 16% contre 16,5% des personnes interrogées estimant que les emplois sont faciles à trouver tandis que 29,2% contre 29% estiment le contraire.

La dégradation la plus importante s'affiche dans l'évaluation des perspectives économiques pour les six prochains mois: 17,6% des personnes interrogées estiment que ces conditions vont s'améliorer contre 19,4% en octobre.

Pour Ian Shepherdson, analyste pour Pantheon Macroeconomics, ce recul inattendu de la confiance des consommateurs «est un peu décevant mais n'est pas le reflet d'une tendance profonde». «Nous sommes enclins à penser que c'est la réponse à retardement à la chute des prix des actions en bourse en octobre, qui depuis s'est inversée», assure l'analyste qui mise sur un rebond du moral des ménages en décembre.