Sécurité informatique: Microsoft achète Aorato

Le site d'informations Techcrunch évoque une facture d'environ... (Photo ROBYN BECK, AFP)

Agrandir

Le site d'informations Techcrunch évoque une facture d'environ 200 millions de dollars pour le géant américain des logiciels.

Photo ROBYN BECK, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le groupe informatique américain Microsoft a acheté la startup israélienne Aorato, spécialisée dans la sécurité informatique, selon un message publié sur son blogue officiel.

Les modalités financières de l'opération ne sont pas divulguées, mais le site d'informations sur le secteur technologique Techcrunch évoque une facture d'environ 200 millions de dollars pour le géant américain des logiciels.

Aorato utilise une technologie informatique basée sur «l'apprentissage automatique pour détecter des activités suspectes sur un réseau d'entreprise», explique Takeshi Numoto, vice-président de Microsoft responsable du marketing pour les services de «cloud» (informatique dématérialisée en ligne) et destinés aux entreprises.

Cela permet de «comprendre ce qu'est un comportement normal (d'un utilisateur) et d'identifier des anomalies, afin qu'une entreprise puisse déceler rapidement un comportement suspect et prendre des mesures appropriées pour se protéger», ajoute-t-il.

Il souligne la complémentarité des services proposés par Aorato avec certains de ceux proposés dans le cadre des offres de «cloud» de Microsoft (Azure Active Directory).

Le nouveau patron de Microsoft, Satya Nadella, arrivé début février, tente actuellement de relancer le groupe en mettant l'accent sur le «cloud» et le mobile.

Si les derniers résultats trimestriels montraient de bonnes performances sur le premier point, Microsoft reste en revanche en retard sur le second comparé à Apple et Google.

Il a aussi semblé distancé ces derniers mois dans un autre domaine, celui des consoles de jeux vidéo: sa dernière née, la Xbox One, a franchi seulement cette semaine la barre des 10 millions d'unités écoulées auprès des détaillants.

La PlayStation 4 du rival japonais Sony, sortie en même temps fin 2013, avait atteint ce seuil dès le mois d'août.

Yusuf Mehdi, vice-président responsable des appareils électroniques chez Microsoft, a toutefois affirmé que les ventes s'étaient accélérées récemment, avec un triplement d'une semaine sur l'autre début novembre suite à la sortie de gros jeux vidéo et d'offres promotionnelles.

Microsoft avait déjà décidé en mai de proposer une version moins chère de sa Xbox One, sans le système de contrôle par la voix et le geste Kinect, permettant de ramener son prix au même niveau que la PS4, vendue au départ 100 dollars de moins.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer