Téléphones: Samsung et Apple pâtissent de la concurrence chinoise

IDC rappelle que le deuxième trimestre est souvent... (Photo ANTHONY WALLACE, AFP)

Agrandir

IDC rappelle que le deuxième trimestre est souvent le moins bon de l'année pour les ventes d'iPhone, mais que le phénomène est accentué en 2014 par l'espoir de la sortie à l'automne d'un iPhone 6.

Photo ANTHONY WALLACE, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Les ventes mondiales de téléphones intelligents ont progressé de 23,1% sur un an au deuxième trimestre, mais les leaders Samsung et Apple ont perdu des parts de marché au profit surtout de deux fabricants chinois, Huawei et Lenovo.

D'après des estimations publiées mardi par le cabinet de recherche IDC, 295,3 millions de téléphones intelligents ont été écoulés entre début avril et fin juin.

Le marché a été soutenu par les marchés émergents et une abondance de téléphones intelligents à bas prix.

Dans ce contexte, les deux poids lourds du marché ont souffert, relève IDC.

En dépit de la sortie mi-mai de son nouveau modèle vedette Galaxy S5 et de l'éventail d'appareils le plus étendu de tous les fabricants, le sud-coréen Samsung a vu sa part de marché tomber à 25,2% contre 32,3% un an plus tôt et 30,2% au premier trimestre.

Il a vendu au total 74,3 millions de téléphones intelligents, plus du double du numéro deux mondial, le groupe américain Apple, qui a écoulé sur la même période 35,1 millions d'iPhone.

Ce dernier a aussi vu sa part de marché baisser, à 11,9% contre 13% un an auparavant et 15,5% au premier trimestre.

IDC rappelle que le deuxième trimestre est souvent le moins bon de l'année pour les ventes d'iPhone, mais que le phénomène est accentué en 2014 par l'espoir de la sortie à l'automne d'un iPhone 6 à l'écran nettement plus grand que ses prédécesseurs, un marché sur lequel beaucoup de concurrents d'Apple se sont engouffrés.

IDC relève en revanche les progrès de deux fabricants chinois.

Huawei, qui pointe au troisième rang mondial, a presque doublé ses ventes en un an, à 20,3 millions d'unités, et s'adjuge désormais 6,9% du marché (contre 4,9% sur les trois premiers mois de l'année).

Lenovo, qui a enregistré un trimestre record en Chine et devrait prendre de l'élan à l'international après le rachat annoncé des téléphones intelligents de Motorola, a pour sa part écoulé 15,8 millions d'appareils et affiche une part de marché de 5,4% (après 4,6% au premier trimestre).

«Au moment où la mort des téléphones basiques approche plus rapidement que jamais, ce sont les fabricants chinois qui sont prêts à amener les consommateurs des marchés émergents aux téléphones intelligents», avec un avantage compétitif conféré par des appareils de qualité, mais vendus à meilleur prix que ceux des grands acteurs établis, fait valoir Melissa Chau, une analyste d'IDC citée dans le communiqué.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer