Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis ont connu une baisse surprise, selon les données du département du Travail publiées jeudi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le ministère a recensé 302 000 demandes d'allocations-chômage pendant la semaine close le 12 juillet, en données corrigées des variations saisonnières, marquant un déclin de 1,0% par rapport à la semaine précédente.

Les analystes se montraient plus pessimistes et prévoyaient une hausse de 2,3%.

«Aucun facteur particulier» n'a été observé pour expliquer cette deuxième semaine consécutive de repli, selon le ministère.

Sur un an, la chute des inscriptions hebdomadaires est bien plus marquée et s'élève à 13,9%.

En moyenne sur un mois, les demandes d'allocations chômage se sont elles aussi affichées en baisse de 1,0%, à 309.000, a indiqué le ministère.

Le taux de chômage aux États-Unis est au plus bas depuis près de six ans et a encore baissé en juin pour s'établir à 6,1% sur fond de créations d'emplois dynamiques.